A la UneEconomie

10 milliards pour lancer la Caisse de Dépôts et Consignations

[Bénin Révélé Mag] – Avec le Président Talon, la transformation structurelle de l’économie béninoise n’est pas un slogan, son équipe et lui y travaillent. Ainsi, suite à la fin du mandat de son Comité de pilotage dont les conclusions ont été validées lors du séminaire gouvernemental du 6 novembre 2019, le conseil des ministres du 13 novembre 2019 a autorisé l’Opérationnalisation de la Caisse des Dépôts et Consignations du Bénin.

La prochaine étape à franchir est le démarrage effectif des activités de la Caisse. Pour cela, le Conseil a adopté les décrets portant : approbation de ses statuts ; nomination des membres de la Commission de Surveillance ainsi que des Commissaires aux Comptes. Le Conseil a autorisé la mise en place d’une dotation initiale de 10 milliards de F. Cfa afin de permettre à la Caisse de démarrer ses activités dans les meilleures conditions.

Ces fonds seront renforcés, en temps utile, par des apports en nature de l’État. Cette Caisse a notamment pour missions de recevoir, conserver et gérer : les dépôts et valeurs appartenant aux structures qui y sont tenues ou qui en font la demande ; les consignations administratives et judiciaires ainsi que les cautionnements. Mieux, elle peut agir comme un investisseur de long terme dans les secteurs clés de l’économie et venir en appui aux activités du système bancaire classique.

Il convient de mentionner que la Caisse des Dépôts et Consignations est une institution financière publique dont l’objectif est de mieux sécuriser l’épargne et de la mettre au service du développement économique et social du pays. Ce dossier a connu une avancée depuis sa première évocation en conseil des ministres en 2018. C’est un grand pas que le Bénin vient de franchir à travers la décision d’opérationnalisation de la caisse avec la prise d’actes subséquents.

La partition de l’État dans le traitement de cette affaire dénote de la volonté politique, laquelle s’est manifestée par la célérité de la procédure et la mise en place d’une dotation initiale de 10 milliards de F. Cfa. Cela contribue à la sécurité financière ; lorsqu’on se rappelle l’actualité de dilapidation des fonds dans certains greffes du Bénin. Par l’effectivité de cette Caisse, le Bénin dispose d’une structure formelle sécurisée capable de capter les fonds oisifs qui peuvent concourir valablement à des investissements.

L’existence de cette Caisse est une bouffée d’oxygène à l’entreprenariat structuré au Bénin, et crée ainsi de meilleures conditions au développement du secteur privé et à la réalisation d’infrastructures. C’est un instrument qui aidera à la réduction du recours à l’endettement extérieur pour la réalisation des investissements socio-économique en élargissant le spectre de mobilisation des ressources internes.

Par Laurent Adjovi

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer