A la UneTIC et Télécoms

12 représentants Béninois au 2ème sommet africain des start-up « Afric’Up » à Tunis

[Bénin Révélé Mag] – Le gouvernement du président Patrice Talon, dans sa vision de faire du Bénin la plateforme des services numériques de l’Afrique de l’Ouest, offre une opportunité aux start-up béninoises de se développer davantage. Ainsi, il a fait envoyer douze d’entre elles au deuxième sommet africain des start-up « Afric’Up ».

Les douze participants conduits par Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, ont été sélectionnées sur toute l’étendue du territoire national, et représenteront le pays à partir du 24 septembre 2019 dans la capitale tunisienne.

Aurélie Adam Soulé, heureuse d’accompagner ces jeunes entreprises béninoises, leur a exprimé sa fierté au regard de ce qu’elles accomplissent et des attentes de ce séjour en vue de la transformation digitale du Bénin. Elle leur a réitéré sa détermination à les amener le plus loin possible.

Au cours de cette rencontre placée au cœur de l’agenda et de la stratégie de l’Alliance Smart Africa pour soutenir l’éclosion des futurs champions africains et promouvoir les compétences et la créativité, Aurélie Adam Soulé présentera une communication sur l’importance de la smart city en Afrique et le type de smart city qui convient au continent.

Cette rencontre continentale qui s’ouvre ce mardi 24 septembre 2019 et va s’articuler autour du thème : « Villes intelligentes et innovations ouvertes en Afrique : quelles opportunités pour les start-up ». La délégation béninoise s’est donc envolée le 23 septembre 2019, pour la capitale tunisienne.

Spécialisées dans divers domaines d’activités à savoir l’éducation, la santé, l’agriculture, la gestion, l’environnement et le tourisme, ces jeunes béninoises devront saisir cette opportunité pour présenter leurs solutions et projets numériques aux investisseurs internationaux ainsi qu’aux personnalités des domaines de l’innovation et de la technologie sur le continent.

Ce sera également l’occasion pour ces jeunes venus des start-up Alivo Technologie, Asma Sante, Dasco Sarl, Hemato Plus, Rema, Abc Education, Disruptech, Souba, Easy Soft, Waxangari, Fenu, Guerra Tech Hub d’échanger avec leurs pairs des autres pays africains. 

Par Laurent Adjovi

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer