A la UneGestion publiqueGestion publique 1

Les 5 000 compteurs livrés par la société MADE Sarl à la SBEE mis sous scellés par le gouvernement

La Commission d’enquête sur l’acquisition des compteurs à prépaiement au profit de la SBEE a rendu son rapport qui a été validé.

Laurent Tossou, directeur général de la Société Béninoise d’Energie Électrique (SBEE) | Photo : La Nouvelle Tribune
Laurent Tossou, directeur général de la Société Béninoise d’Energie Électrique (SBEE) | Photo : La Nouvelle Tribune

(Bénin Révélé Mag) – Le gouvernement béninois a mis sous scellés les 5 000 compteurs livrés par la société MADE Sarl à la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE). Ceci pour besoin d’enquêtes. C’est ce qui ressort du Conseil des ministres du 28 février 2018 au Bénin. Lors de ce Conseil, au titre des communications, la Commission d’enquête sur l’acquisition des compteurs à prépaiement au profit de la SBEE a rendu son rapport qui a été validé.

De ce rapport, l’on retient qu’à la suite d’un appel d’offres, la SBEE a signé, avec la société MADE Sarl, le 26 mai 2016, un contrat pour la fourniture de quinze mille (15000) compteurs monophasés monoblocs de type STS, au prix unitaire de quarante-huit mille six cent soixante-quatre (48.664) FCFA

Au terme du délai contractuel, cette société, bien qu’ayant perçu l’avance de démarrage, n’a pu livrer que mille cinq cent (1500) compteurs qui, en raison de tests non concluants, n’ont pas été réceptionnés.

Face à l’urgence de satisfaire ses clients, la SBEE a dû consulter d’autres fournisseurs dans la perspective d’acquérir des compteurs de mêmes marque et spécification. L’un de ces fournisseurs, en l’occurrence la société SGE, disposait d’un stock de quatorze mille cinq cent (14 500) compteurs cessibles au prix de vingt-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (29.999) FCFA l’unité.

Comeback de MADE Sarl

Nonobstant l’offre de la société SGE, c’est à la société MADE Sarl, déjà défaillante dans l’exécution du premier marché, que la SBEE a confié la fourniture de ces compteurs, au prix de quarante-huit mille six cent soixante-quatre (48.664) F.CFA l’unité, sur la base d’un avenant au contrat du 26 mai 2016.

Il a également été relevé au Conseil des ministres que l’exécution de cet avenant, aux conditions financières ainsi prévues, ferait subir à la SBEE un manque à gagner estimé à deux cent quarante-deux millions six cent quarante-cinq mille (242 645 000) F.CFA.

Au vu de ce qui précède, le Conseil a décidé de « faire surseoir à l’exécution du contrat et saisir l’Autorité de régulation des marchés publics pour en apprécier la régularité ». Aussi, le gouvernement a pris la résolution de mettre sous scellés les cinq mille (5000) compteurs livrés, pour des besoins d’investigations.

Il est donc fort probable que la suite de ce dossier soit certainement la même que celle des dossiers antérieurs en termes de rigueur. Mais déjà, le gouvernement a joué la carte du respect des procédures. Car, avec le contrat de marché public signé, il était nécessaire que le gouvernement passe d’abord par l’Autorité de régulation des marchés publics qui va vérifier la régularité de ces opérations avant de situer toutes les responsabilités en cas de manœuvres irrégulières. Un dossier qui démontre, somme toute, la détermination du gouvernement à promouvoir la bonne gouvernance.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close