A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiquesSanté

A Genève, Patrice Talon reconnu comme champion de lutte contre les faux médicaments

Le Chef de l’Etat béninois a prononcé un illustre discours très attendu, compte tenu de son combat en la matière.

Photo de famille lors de la conférence Internationale sur l’accès aux médicaments et autres produits médicaux de qualité en Afrique Francophone | Photo : © Présidence de la République du Bénin

(Bénin Révélé Mag) – « J’invite sur ces mots le Président de la République du Bénin, S.E. Monsieur Patrice Talon, qui de tous les chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie, est certainement l’un des champions de la cause, de la nécessité d’agir et quand il le faut de sévir ».

Ce sont là, les propos de Michäelle Jean, Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie, tenu alors qu’elle achevait son discours devant l’assistance, à la Conférence internationale sur l’accès aux médicaments et autres produits médicaux de qualité en Afrique francophone, invitant Patrice Talon à s’exprimer. Cette conférence se tient en effet, depuis le 22 Mai 2018 à Genève.

Ainsi, à l’occasion de ce sommet le Chef de l’Etat béninois a prononcé un illustre discours très attendu, compte tenu de son combat en la matière. Il convient avant tout, de relever qu’en raison de la lutte implacable que mène le Gouvernement du Nouveau départ contre le circuit des faux médicaments, Patrice Talon est accueilli comme un héros à Genève. Dans cette adresse, le président de la République n’a épargné ni les trafiquants, ni les industriels qui, par leurs pratiques, exposent les populations et encouragent le trafic des médicaments. Tout d’abord, Patrice Talon est revenu sur sa lutte contre ce fléau.

Résultats encourageants au Bénin

« Depuis bientôt deux ans, mon pays s’est courageusement engagé dans l’éradication des circuits illicites de distribution de médicaments par une lutte implacable contre les trafiquants à qui notre arsenal d’investigation, de contrôles, de saisies, de destruction et de condamnation des concernés, systématique des produits illicites ne laisse plus aucun répit », fait observer Patrice Talon qui précise que le gouvernement du Bénin a déjà entrepris de réformer tout le secteur des médicaments et procédé aux investissements nécessaires en vue de garantir la qualité des produits entrant sur son territoire.

Si les résultats de cette lutte sont déjà encourageants, le président reconnaît que la guerre est loin d’être gagnée, mais, il rassure de sa « détermination irréversible » et c’est d’ailleurs ce qui explique sa présence à Genève. Une manière également pour le président Patrice Talon de reconnaître que le Bénin ne peut, à lui seul, gagner cette lutte. « Je n’ai ni la prétention, ni l’illusion de croire que le Bénin, dans une démarche solitaire, gagnera cette guerre car la lutte contre les faux médicaments est une lutte qui déborde largement nos cadres nationaux et qui doit s’inscrire dans une coopération internationale proactive en matière d’information, de renseignement, d’expertise, de formation, d’investissement et de sincérité », déclare Patrice Talon.

Pour le président béninois, cette lutte ne peut être individuelle et l’implication de chacun devra être « sincère, courageuse et volontariste dans le cadre d’une véritable coopération internationale ».

Plaidoirie

A Genève, le président Patrice Talon défend ainsi les populations contre les trafiquants de faux médicaments. Il y a délivré un plaidoyer pour un accès aux médicaments de qualité pour tous et partout dans le monde, tout en condamnant la discrimination des laboratoires spécialisés dans la production des médicaments. « Il faudra en effet que la lutte devienne sincère à tout point de vue et que les grands laboratoires cessent de développer des chaînes de production exclusivement dédiées aux pays pauvres. Une telle discrimination est immorale, viole l’éthique, côtoie pour le moins l’illicite et fragilise dans tous les cas notre lutte », a déclaré le président béninois. Son combat est ainsi salué à l’international et pourrait même inspirer d’autres dirigeants. Il apparaît alors que la méthode Talon séduit même à Genève, où il était l’invité spécial et co-président de la Conférence. C’est donc le Bénin qui est à l’honneur pour sa lutte efficace contre les faux médicaments. Cette reconnaissance internationale conforte Patrice Talon dans la lutte contre les faux médicaments.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close