A la UneAgricultureArticles recommandésEconomiePolitique économiquePolitiques publiques

Adjohoun a abrité les commémorations de la 39ème édition de la Journée mondiale de l’alimentation

[Bénin Révélé Mag] – En présence de plusieurs autorités dont celles de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) près le Bénin, Adjohoun a abrité le 16 octobre 2019, les manifestations officielles commémoratives de la 39ème édition de la Journée mondiale de l’alimentation (Jma) qui était couplée pour la circonstance, avec le lancement de la 23ème édition de Téléfood autour du thème « Agir pour l’avenir. Une alimentation saine pour un monde Faim zéro ».

Ce double événement célébré le 16 octobre de chaque année, a mobilisé à Azowlissè dans la commune d’Adjohoun, retenue pour abriter les manifestations officielles, un parterre d’autorités. Selon Jean Adanguidi, représentant du représentant résident de la Fao au Bénin, cette journée est une occasion unique qui réunit toutes les couches de la société pour manifester ensemble leur engagement pour l’éradication de la faim et de la malnutrition et, pour renforcer la sensibilisation à la nécessité de fournir une alimentation de qualité pour tous, de façon durable.

En d’autres termes, la célébration de cette journée instituée par les Nations Unies, vise à rappeler à la communauté internationale son engagement à éradiquer toutes les formes de malnutrition et à sensibiliser le public à la qualité de ce qu’il mange. Toutes choses qui constituent la priorité absolue de la Fao qui se bat depuis la première édition de cette journée à atteindre ses objectifs, souligne le fonctionnaire onusien. Il plaide pour la création de meilleures conditions et de mesures incitatives aux agriculteurs afin de les encourager à accroître et diversifier la production de nourriture de qualité.

Jean Adanguidi félicite le gouvernement du président Patrice Talon pour ses efforts dans ce sens, soutenus notamment par la création d’une Agence de sécurité sanitaire des aliments et la mise en œuvre de nombreuses réformes depuis 2016 en vue de l’émergence du secteur agricole.

Réitérant l’engagement et la détermination de l’organisme onusien à maintenir le cap pour l’essor de l’agriculture béninoise, il assure que « malgré les défis nombreux, l’espoir est permis. En nous serrant les coudes et en mettant à profit les connaissances et les moyens à notre disposition, nous pouvons relever ces défis d’ici à 2030 et faire de notre génération, la génération qui aura marqué l’histoire de l’humanité en éliminant la famine et la malnutrition sous toutes ses formes ».

Par Laurent Adjovi

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close