Gestion publique

Adjohoun : Un clap de fin tout en émotion pour la continuité de la dynamique

Tournée présidentielle

Adjohoun, la 77ème commune à recevoir la délégation présidentielle pour l’opération de reddition de comptes entamée le 12 novembre 2020. C’est ici donc que s’achève, en cette fin d’après-midi du vendredi 15 janvier 2021, le long périple d’échanges directs du Chef de l’Etat avec ses concitoyens. C’est également ici que tout recommence, sur cette terre et dans cette localité chargée d’histoire pour le mouvement du Nouveau Départ.

Ici, comme dans les 76 autres communes déjà visitées, tout démarre comme d’habitude : accueil chaleureux, plusieurs tableaux de prestations folkloriques, message de bienvenue du maire dans lequel on lit satisfaction et liste de réalisations mais également et encore le chapelet de doléances.

La comparaison et la similitude s’arrêtent là. Car à Adjohoun, tout ne s’est pas totalement passé comme ailleurs. Adjohoun, point final de la tournée est devenue le dénouement, et le point de départ d’un nouveau pacte.

En effet, alors qu’il a pris la parole pour la reddition de comptes, l’assistance voit un Président Patrice Talon ému, pesant ses mots, marquant une petite pause avant chaque phrase. Il est ému et cela était remarquable. La salle est entre silence religieux et émerveillement. Et on peut l’entendre dire à peu près ceci :  « C’est une coïncidence qui n’est pas calculée » car il clôture sa tournée de reddition de comptes là où tout a commencé, il y a un peu plus de 5 ans. Adjohoun marque quelque chose de très fort et de symbolique. Il remercie ses compatriotes pour cet honneur de lui avoir fait confiance de conduire les destinées du pays pendant 5 ans. Le destin d’un grand pays comme le Bénin. Il exprime sa fierté, mesure combien le Bénin fait confiance à ses enfants pour résoudre les problèmes qui se posent à eux. Et explique que c’est à ce titre qu’il fait cet exercice. Il démontre combien il s’est acquitté de la tâche avec abnégation, sacrifice, passion, volonté et même au détriment de sa santé. On sent une émotion inégalée lors de toute la tournée. Et il poursuit en ces termes : « Si c’était à recommencer, je recommencerais. Il n’y a rien de plus gratifiant que d’avoir la confiance de tout un peuple, de son peuple. Cela vaut tout. Et s’il m’était donné de revenir, j’allais faire plus… Je ne dormirai point car chaque heure consacrée à cette tâche donnerait plus. »

Le Président Patrice Talon, très humble, fait remarquer que le bilan est modeste comparé à la confiance. Pourtant il a donné le meilleur de lui-même. Il assure mesurer combien il est aimé et soutient que les critiques et les railleries ne valent rien devant l’amour et l’enthousiasme qu’il a ressentis au cours de cette tournée. Le Chef de l’Etat réaffirme sa détermination à consacrer le reste de tout ce qui lui reste à son pays et enchaîne :  » Je voudrais dire ce soir à mes concitoyens que je reste entièrement déterminé. Continuer la dynamique je veux m’y engager. Je vais consacrer mon énergie à cela »

La salle et la ville sont en ébullition. Certains l’attendaient, des appels et des supplications à cela fusaient de partout dans toutes les contrées et tout au long de la tournée. C’était comme une délivrance au regard des cris de joie et des applaudissements qui ont suivi ces phrases.

Le Président Patrice Talon n’a cependant pas dévié de sa ligne de conduite. Il s’est alors employé à présenter le résultat du quinquennat. Ainsi, pour lui, le bilan, ce sont les regards sur le Bénin qui ont changé positivement. Il réaffirme que le pays se construit enfin mais apporte un bémol dans les secteurs de l’éducation et de la santé. Sur ce point, il dévoile la stratégie nationale de l’enseignement technique et la formation professionnels pour repenser le modèle éducatif et expose ce qui se met en place dans le domaine de la santé en matière d’équipements et d’infrastructures autant que s’agissant du renforcement en personnels. Il rappelle que l’assurance maladie sera bientôt obligatoire pour tout le monde et l’Etat prendra en charge à 100% ceux qui n’ont pas les moyens. Il indique que dans tous les domaines « nous sommes en train de faire mieux que par le passé. Notre bilan depuis 5 ans est élogieux vu d’où nous sommes partis. Le bilan consacre que notre pays n’est plus le même. C’est la renaissance du pays grâce à la bonne gouvernance ». Il prie alors ses concitoyens d’être les défenseurs de cet acquis, la bonne gouvernance, afin que l’argent public serve à construire le pays pour donner à nos enfants de vivre mieux que nous et autrement que nous…

Le Chef de l’Etat saisit à nouveau cette occasion pour motiver la réforme du système partisan destinée à réduire les nuisances et les travers afin d’opérer complètement cette renaissance.

Dans cet élan, Adjohoun qui a déjà ressenti les empreintes du PAG peut avoir la certitude que les autres manques seront comblés, assure le Président de la République. 

La tournée de reddition s’achève ici avec l’engagement du Président Patrice Talon de poursuivre la dynamique.

Voir l’album

Cet article est un contenu du site web Gouv.bj

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer