A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Alassane Séidou exhorte à une résolution des divergences par le dialogue, au sein de son ministère

Cet atelier qui a pris fin le 31 août 2018 avec la prise des engagements pour concilier les divergences et régler les problèmes. Il a connu la participation aussi bien des travailleurs du ministère, que des structures sous tutelle dudit ministère. Pour le ministre Alassane Séidou, les relations entre l’administration et les responsables syndicaux doivent être cordiales, conviviales et sans accroc.

(Bénin Révélé Mag) – Depuis 2016 aucune session du comité sectoriel du dialogue social (Csds), n’a pu avoir lieu au ministère des Infrastructures et des Transports.  Or, « la situation de l’homme est telle qu’il ne peut rien réussir avec ses semblables sans échanger et dialoguer » ; c’est ce que lancera dans son propos liminaire, Alassane Séidou, ministre des Infrastructures et des Transports, au lancement des travaux dudit comité, le 30 août 2018 à Cotonou.

Cet atelier qui a pris fin le 31 août 2018 avec la prise des engagements pour concilier les divergences et régler les problèmes. Il a connu la participation aussi bien des travailleurs du ministère, que des structures sous tutelle dudit ministère. Pour le ministre Alassane Séidou, les relations entre l’administration et les responsables syndicaux doivent être cordiales, conviviales et sans accroc.

« L’assurance du meilleur devenir de toute organisation dépend fondamentalement de ce moyen puissant qu’est le dialogue », a-t-il déclaré, rappelant aux uns et aux autres le bien-fondé du dialogue social. Il a également précisé qu’il s’agit d’une vertu que tous doivent cultiver chaque jour car, il reste et demeure le seul mode opératoire pour résoudre les problèmes dans le temps et dans l’espace, tout en préservant la continuité du service public et l’intérêt général de la nation.

Athanase Hounsou, représentant des syndicats du secteur des infrastructures et des transports, dit espérer que les conclusions qui vont sortir de cette session seront rigoureusement respectées aussi bien par les partenaires sociaux que par l’administration. Il a assuré que les syndicats de ce secteur ne sont pas réfractaires aux réformes entreprises par le président Patrice Talon. « Mais ils souffrent de ce que le pouvoir ne les associe pas vraiment ni suffisamment », s’est-il plaint.

Il convient de noter que l’objectif du dialogue social est de favoriser le consensus et la participation démocratique au sein des principales parties prenantes impliquées dans le monde du travail. Il est notamment question, de l’étude et de l’adoption du rapport des travaux de la session ordinaire de l’année 2016, l’évaluation de la mise en œuvre du relevé des décisions issues de la session ordinaire de l’année 2016, la réception et l’étude des nouvelles revendications des travailleurs et l’adoption des décisions y relatives.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close