A la UneEconomieGestion publiqueGestion publique 1Politique économiquePolitiques publiques

Alassane Seidou explique les raisons de la nouvelle politique des fonds de péage

Le ministre des Infrastructures et des Transports s’est prononcé sur la récente décision du gouvernement en ce qui concerne l’augmentation des frais à payer aux postes de péage.

Vue partielle des véhicules au poste de péage et de pesage d’EKPE. | Photo : LE LEADER INFO BENIN

(Bénin Révélé Mag) – Alassane Séidou, le ministre des Infrastructures et des Transports, a effectué sa première visite de terrain depuis sa mutation à la tête de ce département ministériel. Il s’est rendu le 04 juillet 2018 au poste de pesage d’Ekpè et au Fonds routier. Le ministre Alassane Seidou a redit au cours de cette visite, la volonté du gouvernement à œuvrer pour la construction et l’entretien des routes.

À cet effet, il s’est prononcé sur la récente décision du gouvernement en ce qui concerne l’augmentation des frais à payer aux postes de péage.

Il a interpellé chaque Béninois à contribuer à l’amélioration des infrastructures routières en ces termes : « désormais tout le monde est logé à la même enseigne. Même le ministre et les cadres des ministères payeront les frais au niveau des postes de péage. Il est important que les usagers contribuent à l’entretien de nos routes à travers les frais de péage qu’ils payent ».

En réalité, il a été question pour Alassane Seidou, de s’enquérir des conditions de travail et des nouvelles dispositions mises en place pour mobiliser davantage de ressources nécessaires pour l’entretien des routes. Cette sortie lui a aussi permis de constater qu’après le renforcement des équipements au niveau de ce poste de péage, les recettes quotidiennes sont passées de 3 à 6 millions de F.Cfa. On remarque même qu’au lendemain de l’application des nouveaux tarifs, ces recettes sont désormais estimées à 8 millions de F.Cfa, par jour. Car, faut-il le rappeler, les prix au niveau des postes de péage sont restés inchangés depuis 15 années.

Le Bénin doit être en mesure de mobiliser d’abord les ressources au plan interne quitte à bénéficier des aides de l’extérieur, déclare Alassane Seidou. Toutefois, relève t-il, « ce n’est pas de gaieté de cœur que le gouvernement a décidé d’augmenter ces frais. Un travail a été fait en collaboration avec les transporteurs », avant de prendre le départ pour la direction du Fonds Routier ; où il s’est enquis des conditions de travail du personnel et a les a encouragé au travail, afin d’offrir aux usagers de meilleures infrastructures routières.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close