A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

#AskGouvBenin : José Didier Tonato rassure les internautes à propos du projet asphaltage

Selon José Didier Tonato, les projets asphaltage qui ont commencé depuis quelques semaines, dureront entre 12 et 18 mois et les entreprises en charge des travaux œuvrent sur le terrain pour concrétiser ce rêve du gouvernement. Alors, les populations de ces grandes villes du Bénin vont pouvoir circuler librement dans quelques mois seulement.

(Bénin Révélé Mag) – José Didier Tonato, le ministre du Cadre de vie et du Développement durable, était l’invité de la première édition de #AskGouvBenin du 15 novembre 2018. Un programme en ligne de la direction la communication de la Présidence de la République permettant aux internautes de poser leurs questions aux ministres. Le ministre répond aux questions des internautes en vidéo sur YouTube, la plateforme web de partage de vidéos. Le ministre Didier Tonato a profité cette occasion et des questions dzs internautes pour faire la lumière sur les projets asphaltage. Projets qui permettront à plusieurs grandes villes du Bénin de se révéler.

Selon José Didier Tonato, les projets asphaltage qui ont commencé depuis quelques semaines, dureront entre 12 et 18 mois et les entreprises en charge des travaux œuvrent sur le terrain pour concrétiser ce rêve du gouvernement. Alors, les populations de ces grandes villes du Bénin vont pouvoir circuler librement dans quelques mois seulement.

José Didier Tonato fait observer que l’asphaltage n’est pas que du béton contrairement à ce que pensent certains qui parlent « du déjà vu ». Il explique que « l’asphaltage vient du mot ‘’asphalte’’ qu’on utilise pour la construction des pistes d’atterrissage. C’est aussi du béton bitumineux. Dans bitumineux, on a ‘’bitume’’ qui signifie dans notre langage courant ‘’goudron’’. La spécificité du projet asphaltage, c’est de façade à façade ».

Le ministre Tonato fait savoir que les travaux ont commencé depuis et que les entreprises ont préalablement utilisé trois mois dont un de mobilisation et deux d’étude. Il fait savoir que les sites ont été officiellement remis aux entrepreneurs pour leur permettre de faire leurs essais géotechniques.

Il précise que c’est ce qui a fait que dans certaines villes telles que Cotonou, Natitingou et Parakou, des banderoles rouges bordées de blanc ont été installées pour identifier les réseaux de la Soneb, de la Sbee, de Bénin Télécoms, etc., à déplacer, pour éviter que les tuyaux et autres, se retrouvant sous les chaussées soient endommagés.

« L’ensemble des travaux durera entre 12 et 18 mois », a-t-il laissé entendre, tout en notifiant que les avances sont payées à toutes les entreprises impliquées dans le projet et ce n’est que le résultat qui est attendu.

Selon le ministre Tonato, le projet englobe la chaussée, les trottoirs, les accotements pour un entretien facile. Et, c’est tout cela, à l’en croire, qui rentre dans le coût du km contrairement à ceux qui pensent que c’est du pavage simple. Il cite le mobilier urbain, les banquettes, l’éclairage solaire (sur les 200 km, soit plus de 11.000 lampadaires solaires à installer), les feux tricolores, les indications verticales, l’aménagement des espaces verts qui rentrent également en ligne de compte dans le projet.

« Voilà pourquoi le projet asphaltage est pour nous le projet qui va modifier fondamentalement notre environnement, notre façon de vivre », a-t-il déclaré. Selon lui, la conséquence directe de cette réalisation est la facilitation de la gestion des déchets dans les villes, le curage des caniveaux car il y aura désormais moins de sable ; ce qui va diminuer considérablement le poids des déchets.

Par Laurent Adjovi, Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close