A la UneGestion publiquePolitiques publiques

Aurélie Adam Soulé Zoumarou : « Sécurité des journalistes : Notre pays peut être fier… »

La ministre de la communication s’est exprimé à l’occasion de la Journée internationale de la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes.

Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre de l’Economie numérique et de la Communication.

(Bénin Révélé Mag) – Le Bénin s’est joint au reste de la communauté internationale pour célébrer ce 02 novembre la Journée internationale de la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes, institué par l’Unesco à la suite de l’assassinat à Kidal au Mali en 2013, de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon, deux journalistes. Cette journée a ainsi été instituée et est célébré en leurs mémoires.

Au Bénin, la célébration a été ponction par une communication de la .. Dans son allocution adressée aux professionnels des médias, mais aussi au grand public, Madame Aurélie Adam Soulé Zoumarou s’est réjouie du professionnalisme dont font preuve les hommes de médias béninois. Elle a remercié tous ceux qui leur facilitent l’accès aux sources pour l’exercice de leur métier ; faisant ainsi du Bénin, un pays propice à l’exercice de la profession journalistique.

La ministre fait observer dans son discours, que selon le rapport 2017 de la directrice générale de l’Unesco sur la sécurité des journalistes dans le monde, l’Afrique détient 11% des journalistes tués dans l’exercice de leur métier ces dix dernières années. Elle se félicite de ce que le Bénin ne soit, heureusement pas cité dans ce rapport et encourage les uns et les autres à œuvrer à ce que cette image reluisante de la situation de la presse au Bénin, demeure intacte.

« Notre pays peut donc être fier de s’être donné les moyens de lutter efficacement contre toute violation des droits de l’homme. Mais la démocratie autant que la promotion des droits de l’homme sont des quêtes permanentes », a déclaré Aurélie Adam Soulé Zoumarou. Elle a d’ailleurs rassuré la communauté nationale de ce que le gouvernement travaille à la préservation de ces acquis.

Avant d’achever son propos, madame le ministre a invité les journalistes « à persévérer dans la voie du professionnalisme et de la responsabilité ». Ainsi, « je souhaite qu’ils agissent conformément à leur déontologie et qu’ils prennent pour bréviaire les textes régissant leur métier. Il s’agit notamment de la loi organique de la HAAC, du Code de l’Information et de la Communication en République du Bénin et du Code de déontologie de la presse béninoise », a-t-elle lancé.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close