A la UneAgricultureEconomiePolitique économique

La Banque mondiale accorde au Bénin un financement additionnel pour l’agriculture

C’est dans le cadre que Gaston Dossouhoui, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (Maep), a procédé au lancement de ce financement additionnel, le 19 janvier 2018,

Gaston Dossouhoui, ministre chargé de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche. | Photo d’archives

(Bénin Révélé Mag)–Pour renforcer les acquis de la phase initiale des projets d’appui à la diversification agricole (Pada) et de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (Ppaao), qui sont deux sous-composantes du programme cadre d’appui à la diversification agricole (Procad),la Banque mondiale a accordé au Bénin, un financement supplémentaire.

C’est dans le cadre que Gaston Dossouhoui, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (Maep), a procédé au lancement de ce financement additionnel, le 19 janvier 2018,

Il faut préciser que qu’il se veut un appui à d’autres domaines des secteurs agricoles et maraîchers au Bénin, qui permettra de renforcer la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin à travers le renforcement des acquis desdites sous-composantes.

Selon Erick Abiassi, représentant de la Banque mondiale, les deux projets consolident les bons résultats acquis au titre de la phase initiale en vue d’un passage à l’échelle. Ainsi, leur financement conforte l’institution dans sa lutte contre la faim et l’extrême pauvreté au Bénin. A travers la phase additionnelle, la banque apporte un soutien conséquent à la mise en œuvre du volet agricole du Programme d’action du gouvernement (Pag).

Il souligne que « la mise en œuvre du Pada et du Ppaao permettra de changer la physionomie des filières soutenues tout en apportant un appui aux réformes en cours dans le secteur dont les objectifs sont en phase avec ceux de la Banque mondiale consistant à mettre fin à l’extrême pauvreté et à favoriser une prospérité partagée ».

Prévu pour durer quatre années, le projet d’appui à la diversification agricole est financé à hauteur de 27 milliards de F.Cfa sur un coût global du projet estimé à plus de 35 milliards de F.Cfa. Concernant le Ppaao, il est financé à hauteur de 13,5 milliards de F.Cfa(soit 12 milliards de F.Cfa de l’Association internationale de développement (Aid) de la Banque mondiale, et 1,509 milliard de francs Cfa représentant la contrepartie béninoise) et devra durer trois années.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close