A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Cécile Marie-José de Dravo Zinzindohoué élue présidente de la Haute cour de justice

Le 25 juin 2018, sous la direction de Ousmane Batoko, président de la Cour suprême et doyen d’âge des juges, Me Cécile Marie-Josée de Dravo Zinzindohoué, Avocate de profession et membre de la sixième législature de la cour constitutionnelle et accessoirement titulaire d’un doctorat en droit public, a été portée à la présidence de la Haute cour de justice, par un score de 12 voix pour, 0 contre et 0 abstention, en lieu et place de Marcelline-Claire Gbèha Afouda qui a dirigé cinq années durant, cette institution.

Photo : Journal Adjinakou Benin

(Bénin Révélé Mag) – Perçue depuis longtemps comme une institution de complaisance par nombre de Béninois, jugée incapable de jouer le rôle à elle dévolue par la Constitution, la Haute cour de justice fait peau neuve. Les réformes insufflées par le régime du président Patrice Talon, impacte cette structure qui amorce ainsi un renouveau institutionnel, pour regagner la confiance des citoyens et accompagner le développement du pays.

En effet, le 25 juin 2018, sous la direction de Ousmane Batoko, président de la Cour suprême et doyen d’âge des juges, Me Cécile Marie-Josée de Dravo Zinzindohoué, Avocate de profession et membre de la sixième législature de la cour constitutionnelle et accessoirement titulaire d’un doctorat en droit public, a été portée à la présidence de la Haute cour de justice, par un score de 12 voix pour, 0 contre et 0 abstention, en lieu et place de Marcelline-Claire Gbèha Afouda qui a dirigé cinq années durant, cette institution.

« Le résultat du vote est fort comme message. Cela signifie qu’on attend beaucoup de moi, mais pas de moi seul. Car, mes collègues m’ont élue pour que nous portions ensemble l’institution, sa crédibilité et sa visibilité. Ils sont tous d’accord pour m’accompagner. Et je crois qu’une équipe aussi forte ne peut que gagner », tels sont les premières paroles prononcées par la nouvelle présidente de l’auguste institution.

Rappelons au passage, que la Haute cour de justice est composée de treize membres dont six membres de la Cour constitutionnelle, du président de la Cour suprême et de six députés.

Cécile Marie-José de Dravo Zinzindohoué est ainsi, désormais investie pour siéger à la tête de cette institution chargée de connaitre des dossiers dans lesquels sont impliqués le Président de la République et les membres du gouvernement à raison « des faits qualifiés de haute trahison, d’outrage à l’Assemblée nationale, ou d’atteinte à l’honneur et à la probité et d’infractions commises dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions ».

Remerciant le collège des juges qui ont unanimement permis son ascension à la tête de la Haute juridiction, Cécile Marie-José de Dravo Zinzindohoué a dit sa satisfaction et sa fierté de cette élection. Un défi qu’elle compte relever en complicité avec ses autres collègues.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close