A la UneBTP et InfrastructuresEconomie

Construction de l’aéroport de Glo-Djigbé : La question des dédommagements réglée, les bénéficiaires à la caisse le 14 janvier 2018

Les responsables de l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf) et les cadres et techniciens en charge du projet ont rencontré les populations riveraines du site concerné, pour une séance de travail, ce 05 janvier 2018.

Photo : acturoutes.info/archives

(Bénin Révélé Mag) – Après le lancement des travaux d’accès aux sites du nouvel aéroport international de Glo-djigbé le 03 janvier 2018, les responsables de l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf) et les cadres et techniciens en charge du projet ont rencontré les populations riveraines du site concerné, pour une séance de travail, ce 05 janvier 2018.

A l’issue de cette rencontre, l’essentiel de zones d’ombre a été évacué. Et pour ce qui demeure non élucidé et pour autres réclamations ou doléances, les concernés sont priées de les faire savoir. Pour ce fait, le chef d’arrondissement de Glo-Djigbé, Ludger Thomas Ouinsou, fait savoir qu’ « un registre est ouvert […] et chaque doléance est enregistrée pour être étudiée et prise en compte ». Il indique que cette étape ira jusqu’au 13 janvier 2018. C’est seulement après cette phase que  le paiement effectif des sinistrés devrait intervenir. Soit le 14 janvier 2018.

Les doléances émises par les populations ont touché plusieurs points. Le sort réservé aux responsables de ferme et périmètres cultivés. Cela est d’autant plus angoissant que ces derniers s’inquiètent surtout, parce qu’ils viennent en majorité, de mettre des cultures en terre, et ce sont pour la plupart, de l’ananas, qui exige au moins cinq mois avant récolte.

Certains ont voulu savoir comment l’Etat va gérer les litiges domaniaux, évoquant la mauvaise foi de certains descendants de vendeurs qui profitent de l’imminence des travaux pour créer de faux litiges. Le cas des autochtones à reloger a également été abordé. Le gestionnaire du domaine de l’Etat à l’Andf,  Kamirou Lafia Yarou, a assuré que les doléances ont été toutes enregistrées et seront traitées.

« Ce projet date de très longtemps et a arriéré notre localité depuis 1975. Nous n’avons pas l’électricité et le lotissement n’a pas été fait. Nous devons remercier le chef de l’Etat qui a donné impulsion à ce vieil éléphant blanc qui devient réalité. Les populations sont en accord avec le projet. Les travaux préparatoires ont démarré, les entrepreneurs chinois sont déjà sur le terrain », S’exprime ainsi, le chef d’arrondissement de Glo-Djigbé. Malgré ces préoccupations, les populations sont réjouissent de cette démarche, même si leur principale question, celle liée au coût du mètre carré pour le dédommagement des acquéreurs de parcelles et propriétaires terriens concernés par le projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé, est restée sans réponse.

Et pour raison ? La commission interministérielle, mise en place pour dégager le coût du mètre carré est encore en cours de travail.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close