A la UneEconomieGestion publiquePolitique économiquePolitiques publiques

Cotonou abrite la 5ème session des comités paritaires Bénin-Niger

Saïdou Aïsata Maïga, chef de la délégation nigérienne, a indiqué que les interventions et les idées émises au cours de cette autre session des comités paritaires Bénin-Niger, vont aider à solutionner plusieurs problèmes et favoriser une meilleure amélioration des conditions de transport sur le corridor Bénin-Niger et aussi des opérations au Port Autonome de Cotonou.

(Bénin Révélé Mag) – Les comités paritaires Bénin-Niger ont tenu leur cinquième session le 21 novembre 2017 à Cotonou. Ces comités ont été créés en 2014, pour servir d’instrument de communication, de négociation, et de concertation permanente dans une logique d’amélioration permanente des relations économiques et commerciales entre les deux pays.

Saïdou Aïsata Maïga, chef de la délégation nigérienne, a indiqué que les interventions et les idées émises au cours de cette autre session des comités paritaires Bénin-Niger, vont aider à solutionner plusieurs problèmes et favoriser une meilleure amélioration des conditions de transport sur le corridor Bénin-Niger et aussi des opérations au Port Autonome de Cotonou.

Selon le chef de la délégation nigérienne, « cette rencontre permettra aux principaux acteurs du développement économique et commerciale des deux pays, notamment des experts de la Chambre du commerce et d’industrie du Bénin, du Port Autonome de Cotonou et enfin aux membres de la Chambre du Commerce d’Industrie et d’Artisanat du Niger, de faire des échanges sur toutes les questions relatives aux prestations du Port Autonome de Cotonou et les conditions ou difficultés d’utilisation du corridor Bénin-Niger », a-t-elle indiqué à nos confrères de l’Agence de presse Xinhua.

Pour Saïdou Aïsata Maïga, les experts des deux pays vont étudier au cours de cette cinquième session des comités paritaires Bénin-Niger, les problèmes relatifs au rétablissement des droits des hommes d’affaires et commerçants du Niger, ainsi que le remboursement des droits perçus sur les marchandises en transit à destination du Niger, et ce, de façon illégitime.

Il sera aussi question de la restitution de l’acompte forfaitaire spécial perçu sur les véhicules d’occasion, en occurrence la déconsignation des 5.980 véhicules dont les dossiers étaient en règle et qui avait déjà, lors de la deuxième session des comités paritaires, fait l’objet d’un accord entre le Bénin et le Niger.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer