A la UneAgricultureTIC et Télécoms

Cotonou abrite une rencontre de capitalisation des expériences d’utilisation des drones agricoles en Afrique subsaharienne

[Bénin Révélé Mag] – Dans le cadre d’un atelier de capitalisation des expériences sur la mise en place des services agricoles à l’aide des drones en Afrique subsaharienne, les acteurs des technologies agricoles sont en conclave à Cotonou, du 2 au 6 octobre 2019. Il s’agit pour eux de dresser l’état des lieux de l’utilisation des drones au profit de l’agriculture et d’en dégager les perspectives.

Cet atelier intervient plus de trois ans après que plusieurs start-up africaines spécialisées dans les services agricoles à l’aide des drones se soient mobilisées en 2016, à travers un projet, en vue de parvenir à la digitalisation de l’agriculture en Afrique subsaharienne.

C’est donc l’occasion pour ces entreprises et institutions, initiateurs dudit projet et les patrons des start-up impliquées, de pouvoir échanger sur leurs expériences. Il s’agit selon Abdel Aziz Lawani, directeur général de Global partners et co organisateur de l’événement, de s’inspirer de ce qui marche dans certains pays et apprendre des difficultés rencontrées dans d’autres Etats, a-t-il expliqué à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de ces assises.  

Le Centre technique de coopération agricole et rurale (Cta), structure initiatrice du projet et co organisatrice de l’atelier, se félicite du chemin parcouru. Giacomo Rambaldi, coordinateur de programme sénior Tic/Cta profitera de son intervention pour rappeler les tenants et les aboutissants du projet.

Nestor Nouhouayi, représentant du chef de la délégation de l’Union européenne à Cotonou se félicite des nouvelles dispositions prises par l’Union africaine pour l’usage des drones dans les Etats membres, et salue la tenue de cet atelier. Il soutient que « la clé de la transformation de l’agriculture africaine passe par l’efficacité des services de conseils axés sur l’exploitation de données fiables », celles issues notamment des drones.

Il dit être confiant que cette rencontre contribuera à approfondir les contours de cette approche de drones agricoles et favoriser l’essor de cette nouvelle race d’entrepreneurs du numérique décidés à révolutionner l’agriculture africaine. Françoise Assogba Komlan, secrétaire générale du ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche, qui y représentait son ministre, est du même avis. « L’agriculture, telle que ma génération l’a connue est en train de changer, et ceci, grâce aux innovations technologiques portées par les jeunes », affirme-t-elle.

Par Laurent Adjovi

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close