A la UneGestion publique 1

Déjà cinq propositions de lois à l’Assemblée nationale en guise d’opérationnalisation des recommandations du dialogue politique

[Bénin Révélé Mag] – Le comité d’experts en charge de la mise en forme technique des recommandations ayant sanctionné le dialogue politique des 10, 11 et 12 octobre 2019 à Cotonou a déjà suffisamment avancé dans ses travaux.

Composé de Dorothée Sossa, facilitateur du dialogue politique, Victor Prudent Topanou, rapporteur général du dialogue politique, Orden Alladatin, 1er rapporteur du dialogue politique, Luc Sinzogan, 2ème rapporteur du dialogue politique, des députés de l’Union progressiste Mathurin Nago et Augustin Ahouanvoèbla ainsi que des honorables André Okounlola, Barthélémy Kassa et Abdoulaye Gounou du parti du Bloc républicain, les neuf membres du comité ont tenu, ce 22 octobre 2019, une séance de travail qui leur a permis de finaliser cinq propositions de lois en lien avec les conclusions du dialogue politique.

Il s’agit des propositions de loi sur l’amnistie, le statut de l’opposition et le financement des partis politiques. Les deux autres textes concernent la proposition de loi modificative du Code électoral et celle modificative de la Charte des partis politiques au Bénin. Les cinq propositions de lois ont été déposées le 23 octobre 2019 à 8 heures sur la table de Louis Vlavonou, président de l’Assemblée nationale.

En le faisant, il était question que ces dossiers soient enrôlés et inscrits à l’ordre du jour de la seconde session ordinaire de l’année 2019, session qui s’est ouverte solennellement le 23 octobre 2019 à 10 h au palais des Gouverneurs à Porto-Novo. Outre le projet de budget de l’Etat gestion 2020, la session ordinaire pourrait connaître de l’examen de ces cinq textes qui s’insèrent en droite ligne de la concrétisation des recommandations du dialogue politique auquel ont pris part les partis politiques légalement enregistrés au Bénin.

Selon les sources proches du comité des experts, il pourrait achever ses travaux, le 24 octobre 2019. La remise du rapport officiel au président de la République pourrait intervenir, le 25 octobre.

Par Laurent Adjovi

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close