A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Les députés autorisent Patrice Talon à ratifier la charte du conseil de l’entente

Les parlementaires ont adopté à l’unanimité, le projet de loi portant autorisation de ratification de la Charte du Conseil de l’entente, qui avait été adoptée à Cotonou, le 5 décembre 2011.

Patrice Talon, le président du Bénin, à l'Assemblée Nationale lors du Message sur l'Etat de la nation le 22 décembre 2017 / Photo : PRÉSIDENCE DU BÉNIN
Patrice Talon, le président du Bénin, à l’Assemblée Nationale lors du Message sur l’Etat de la nation le 22 décembre 2017 / Photo : PRÉSIDENCE DU BÉNIN

(Bénin Révélé Mag) – Le président de la République est désormais autorisé à ratifier la Charte du conseil de l’entente. C’est que, le 23 janvier 2018, les parlementaires ont adopté à l’unanimité, le projet de loi portant autorisation de ratification de la Charte du Conseil de l’entente, qui avait été adoptée à Cotonou, le 5 décembre 2011.

Cette Charte du Conseil de l’entente est composée de trente-huit articles répartis en quinze chapitres et cinq titres. Ces différents dispositifs traitent, entre autres, des objectifs, principes et missions ; des membres ; des organes et institutions spécialisés du Conseil de l’entente ; des ressources de l’organisation et des relations avec les autres organisations régionales.

Le Conseil de l’entente a été la première organisation de coopération sous-régionale. Il compte à ce jour cinq Etats membres. En effet, il a été créé le 29 mai 1959 par quatre pays fondateurs au départ, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Niger. Ces pays fondateurs ont depuis 1966, été rejoints par le Togo.

La ratification de cette charte va permettre au Bénin de se positionner en vue d’assurer le lead et de pouvoir peser sur la refonte de cette institution pour en faire le premier instrument de développement de ses Etats membres et d’intégration sous-régionale. Elle renforcera par ailleurs la motivation du Bénin, d’introduire et de soutenir sa requête pour abriter le siège du Fonds d’entraide et de garantie des emprunts du conseil de l’entente.

La charte du conseil de l’entente renforce la vision première du conseil. Il met l’accent sur une intégration politique, économique et culturelle, plus dynamique et plus étroite, notamment par la coordination et l’harmonisation des politiques des pays membres.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close