A la UneEconomiePolitique économique

Électricité : Le Bénin et trois autres pays voisins bénéficient d’un appui financier d’environ 265 milliards de F.Cfa de la Banque mondiale

La Banque Mondiale a décidé d’accompagner le gouvernement du Bénin, tout comme ceux du Burkina Faso, du Niger et du Nigeria, dans leurs actions visant à faciliter l’accès des populations à l’énergie électrique.

Le président du Bénin Patrice Talon le 8 décembre 2016. / ILLUSTRATION
Le président du Bénin Patrice Talon le 8 décembre 2016. / ILLUSTRATION

(Bénin Révélé Mag) – Le Bénin est éligible à un financement de la Banque mondiale pour la mise en place d’un approvisionnement électrique fiable et économique. Le gouvernement du Nouveau départ œuvre depuis son avènement, à tourner définitivement la page des coupures intempestives. En effet, le président Patrice Talon s’est engagé à amorcer une autonomisation énergétique. Ces efforts sont salués par la communauté internationale ainsi que les partenaires techniques et financiers.

Ainsi, dans ce cadre, la Banque Mondiale a décidé d’accompagner le gouvernement du Bénin, tout comme ceux du Burkina Faso, du Niger et du Nigeria, dans leurs actions visant à faciliter l’accès des populations à l’énergie électrique. De ce fait, le 31 octobre 2018, l’institution bancaire a approuvé un appui financier de près de 265 milliards de F.Cfa (465,5 millions de dollars) à ces quatre pays. Ce soutien permettra alors au Bénin de progresser dans la mise en place d’un approvisionnement électrique fiable et économique grâce à des échanges d’énergie plus efficients.

Ce financement de l’Association internationale de développement (IDA), une branche de la Banque mondiale, rentre dans le cadre de la mise en œuvre d’un nouveau projet d’interconnexion Dorsale Nord. Il est composé d’un prêt d’environ 158 milliards de F.Cfa (275,6 millions de dollars) et d’un don d’environ 109 milliards de F.Cfa (189,9 millions de dollars, soit).

Ce projet permettra également d’optimiser la production d’électricité au Bénin, en augmentant la part des énergies renouvelables, et en particulier du solaire. L’accroissement de l’offre d’électricité à un coût abordable aura pour effet de renforcer la fiabilité de l’accès des ménages à l’énergie. La baisse des coûts et une plus grande fiabilité de l’approvisionnement multiplieront les opportunités économiques dans les pays participants, la compétitivité des entreprises s’en trouvera renforcée, de même que la création d’emplois et la croissance.

Selon  les propos de Charles Joseph Cormier, chef de division au Pôle mondial d’expertise en énergie à la Banque mondiale, contenus dans le communiqué, « la promotion des interconnexions régionales permet, non seulement d’accroître le volume total d’électricité fournie à un coût moyen inférieur, mais aussi de renforcer la fiabilité du système et la stabilité du réseau, et, partant, de développer encore la part des énergies renouvelables».

Les quatre pays échangent déjà l’énergie entre eux ou avec d’autres pays de la région. Seulement, note l’institution bancaire, le volume total de ces échanges est faible comparé au potentiel régional, qui estime que la demande d’électricité devrait augmenter fortement dans ces pays sur les prochaines décennies ; c’est-à-dire entre 2015 et 2030. Cette demande devrait alors être multipliée par plus de deux, et passer d’environ 12 200 Mw à 37 490 Mw.

Par Laurent Adjovi / Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close