A la UneBanques et Finances

Eyraud : « Le programme du Luc FMI au Bénin est globalement un succès »

[Bénin Révélé Mag] – Une mission du Fonds Monétaire International (Fmi) conduite par Luc Eyraud a séjourné à Cotonou durant deux semaines, pour la cinquième revue du programme économique et financier conclu en avril 2017 avec le Bénin, dans le cadre des accords au titre de la Facilité Élargie de Crédit (FEC). Un point de presse conjoint du Chef de mission et Romuald Wadagni, Ministre de l’Économie et des Finances, a été tenu le 5 novembre 2019, à la Présidence de la République.

« Nous venons de terminer la cinquième revue du programme triennal entre le Bénin et le FMI. Nous sommes parvenus à un accord sur les grands axes de la politique économique. Les résultats du Programme sont et continuent d’être très satisfaisants. » déclare Luc Eyraud. Le Chef de mission du Fmi au Bénin ajoute que « Tous les indicateurs de performance sur la première moitié de 2019 ont été atteints. Le déficit au premier semestre a été plus bas que prévu. La mobilisation des recettes fiscales a été excellente. »

Selon Luc Eyraud, pour ce qui est de l’économie béninoise, on note une croissance en 2019 qui est de 6,4%. C’est une croissance forte tirée notamment par l’agriculture et les services. Une partie de nos discussions a été sur le projet de budget 2020 et sur les mesures de politique sous-jacentes à ce projet de budget. Le Fmi félicite les autorités béninoises qui ont décidé de cibler un déficit de 1,8% en 2020. Un déficit bas qui est nettement en dessous du plafond régional de 3%.

Le Financier mondial félicite également les réformes de mobilisation des recettes qui sont faits pour l’an prochain. Il fait observer que les efforts de mobilisation de revenus permettront de financer des projets de développement et aussi d’améliorer la capacité à rembourser la dette.  Aussi, on a noté que le ratio de la dette sur le PIB sera constant l’an prochain. C’est une très bonne mesure de prudence budgétaire et une bonne condition macroéconomique.

La dette extérieure a augmenté ces dernières années au détriment de la dette intérieure en liaison avec l’émission de l’Eurobond en mars 2019. Ces endettements extérieurs ont été bénéfiques et vont permettre de diminuer le poids de la dette et d’allonger la maturité de la dette. Le Fmi salue les efforts des autorités pour mettre à jour les stratégies à moyen terme de la dette et continuer les efforts dans la gestion de la dette publique.

Pour le ministre Wadagni, « Le premier message est que les résultats sont très satisfaisants. Le deuxième message, c’est que l’économie du Bénin se porte bien. On a une croissance qui reste dynamique malgré les chocs exogènes, notamment les chocs liés à la fermeture des frontières avec le Nigeria. Ces deux éléments ne sont pas le fait du hasard. »

Selon lui, prenant le premier élément qui est relatif aux résultats, il faut rappeler que le gouvernement a jugé utile de faire appel au Fmi dans sa volonté d’avoir un œil externe, un œil critique afin de voir la manière dont est gérée aujourd’hui ce qui appartient à la communauté, c’est à dire les finances publiques mais également la manière dont tout cela est gérée pour les jeunes béninois de demain. 

Ce qu’il faut surtout retenir sur le deuxième message, à en croire le ministre des finances, c’est que le Bénin a aujourd’hui une économie qui est beaucoup plus résiliente. « Nous sommes dans une période où nous connaissons un choc exogène », affirme Romuald Wadagni. Mais malgré ça la conjoncture est relativement bonne, la croissance se maintient à un niveau qui reste l’un des plus forts en Afrique. C’est le résultat des réformes engagées depuis 2016.

Par Laurent Adjovi

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close