A la UneEconomiePolitique économique

Face aux députes, Abdoulaye Bio Tchané défend un budget 2019 de plus de 14 milliards de F.Cfa

C’est Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’État chargé du Plan et du Développement, qui a dévoilé les points majeurs de ce budget, face aux députés membres de la commission budgétaire de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’étude du projet de budget général de l’État gestion 2019, le 15 novembre 2018.

Des députés à l’Assemblée Nationale.

(Bénin Révélé Mag) – 14,217 623 milliards de F.Cfa. C’est le montant du budget que devra utiliser en 2019, le ministère du plan et du Développement. 53,45% de ce budget, légèrement en baisse par rapport aux prévisions budgétaires de 2018, qui étaient estimées à 15,5 milliards de F.Cfa environ, sont destinés aux dépenses en capital humain.

C’est Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’État chargé du Plan et du Développement, qui a dévoilé les points majeurs de ce budget, face aux députés membres de la commission budgétaire de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’étude du projet de budget général de l’État gestion 2019, le 15 novembre 2018.

Selon Abdoulaye Bio Tchané, ce budget traduit les actions retenues dans le plan stratégique 2018-2022 et le document de programmation pluriannuelle des dépenses 2019-2021 de son département ministériel. Lequel plan s’insère dans la droite ligne de la mission assignée à son ministère à savoir : l’élaboration et la mise en œuvre des documents de planification notamment le Plan national de développement ; le Programme d’actions du gouvernement et le Programme de croissance pour le développement durable, entre autres.

Aussi, le ministère du plan et du Développement est présent sur le terrain de la recherche et de la mobilisation des ressources pour le financement des programmes et projets de développement.  Cela dit, avec ce budget prévisionnel, le ministre d’État prévoit la réalisation d’actions phares dont la poursuite de la modernisation du ministère ; la création des nouvelles directions départementales et leur renforcement ainsi que la mise en place du cadre réglementaire de la gestion des investissements publics.

Il a rappelé que le portefeuille du Projet d’investissement public actif de son ministère au titre de la gestion 2019, compte six projets dont un nouveau à savoir le Projet des moyens de subsistance durable ; le Projet commune du millénaire; le Projet d’appui au renforcement des acteurs du secteur privé ; le Projet d’appui à l’opérationnalisation des stratégies de développement ; le Projet d’appui aux politiques sociales et le Projet d’appui à la gestion des investissements publics et la gouvernance.

La réalisation de ces différents projets permettra au ministère d’atteindre ses objectifs notamment impulser le développement économique et social ; assurer le suivi de la mise en œuvre des politiques, programmes, projets et décisions du gouvernement en matière de développement national, régional et local, détaille Abdoulaye Bio Tchané.

Par Laurent Adjovi, Benin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer