A la UneEconomieGestion publique 1Politique économique

Face aux médias, Christine Lagarde encourage les réformes du gouvernement du nouveau départ

La directrice générale du Fonds monétaire international a encouragé les efforts du Bénin et l’a incité à poursuivre les réformes en faveur d’un meilleur climat des affaires et d’un développement.

Christine Lagarde, directrice générale du FMI, aux côtés du président béninois Patrice Talon, le 11 décembre 2017 à Cotonou. / © YANICK FOLLY / AFP
Christine Lagarde, directrice générale du FMI, aux côtés du président béninois Patrice Talon, le 11 décembre 2017 à Cotonou. / © YANICK FOLLY / AFP

(Bénin Révélé Mag)–Le président de la République du Bénin, Patrice Talon, et la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, ont donné une conférence conjointe de presse à Cotonou, le 11 décembre 2017. Lagarde a saisi cette occasion pour se réjouir et félicité le gouvernement de la rupture pour la bonne conduite du programme d’investissement et de développement, lancé il y a environ un an.

Ainsi, au cours de leur échange avec les hommes de médias, Christine Lagarde, a encouragé les efforts du Bénin et l’a incité à poursuivre les réformes en faveur d’un meilleur climat des affaires et d’un développement. Ainsi, sur le les rapports entre l’institution financière et le Bénin, elle souligne que « plus qu’un accord, il s’agit d’un véritable partenariat avec le Bénin qui a été conclu le 7 avril 2017 dernier pour soutenir le Benin Révélé. Aujourd’hui, je peux dire que le Bénin a tenu parole et a engagé les réformes structurelles nécessaires à l’amélioration de la gestion des finances publiques et à la relance de son économie ».

Il faut rappeler que sur l’initiative de son gouvernement, le Bénin et le FMI ont conclu en début 2017, un accord au titre de la « Facilité élargie de crédit ». Cet accord visait alors à appuyer le programme de réforme mise en place par le gouvernement. Il est une étape fondamentale pour la relance de l’économie du pays et le rétablissement de son attractivité. La démarche avait abouti sur un accord d’environ80 milliards de F.Cfa, étalés sur 5 ans.

Aussi, il convient de remarquer que le Bénin fait partie des économies avec un taux de croissance parmi les plus forts d’Afrique de l’Ouest. Tenons, en 2016, il était de 4%, malgré un contexte économique incertain dans la Région et un ralentissement de l’économie nigériane. Voyant et se basant sur les reformes gouvernementales, l’institution dirigée par Lagarde présume une nouvelle accélération et projette la croissance pour l’année 2018 à plus de 6 %.

Le président Talon a indiqué que « cette visite du FMI à Cotonou est une fierté pour le Bénin. Nous avons souhaité cet accord pour obtenir le soutien technique du Fonds, et atteindre notre ambition en termes de développement socio-économique pour que le pays puisse vivre pleinement de son potentiel. »

Là encore, là aussi, rappelons que le gouvernement du Bénin a opté pour un déploiement rapide du programme Bénin Révélé. Ainsi, 50 réformes dont des mesures phares en faveur de l’amélioration du climat des affaires, ont été votées en 18 mois seulement. Le pays va continuer son action sur le plan du climat des affaires, avec notamment la refonte du code des Investissements, et l’accélération des actions sur le plan social.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close