A la UneGestion publiqueGestion publique 1

Le gouvernement convie les syndicalistes à reprendre service sans conditions

Dux membres du gouvernement du Nouveau départ étaient porteurs d’un message à l’endroit des agents de l’Etat qui sont en grève depuis bientôt Trois mois.

(Bénin révélé Mag) – Joseph Djogbénou, le ministre de la Justice, Garde des sceaux et Adidjatou Mathys, sa collègue du Travail et de la Fonction publique étaient ce 09 mars 2018, en face des hommes de médias, à la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

Ces deux membres du gouvernement du Nouveau départ étaient porteurs d’un message à l’endroit des agents de l’Etat qui sont en grève depuis bientôt Trois mois.  Ils demandent une fois encore aux syndicats d’apaiser la situation et de s’inscrire résolument dans un dialogue constructif face à la crise qui handicape certains secteurs de l’administration publique.

De cette rencontre avec la presse, on retient que le désir le plus ardent du gouvernement de la rupture, c’est de sauver l’année scolaire en cours et que les agents des secteurs en grève retournent à leurs postes. Il pense alors que l’unique arme pour y parvenir cependant est le dialogue. Au non du gouvernement de la République, les ministres ont ainsi invité les grévistes à opter pour le dialogue et à reprendre le chemin de leurs services.

Le ministre Adidjatou Mathys a appellé au sursaut patriotique pour éviter une année blanche à l’école béninoise. Selon elle, « il y a beaucoup d’informations intéressantes que le gouvernement a à donner aux syndicalistes ». Et pour cela, il faut qu’ils viennent à la table de négociation pour avoir lesdites informations. Le ministre du Travail et de la Fonction publique ajoute : « ce n’est pas en nous tournant dos qu’on trouvera des solutions aux problèmes ».

Le Garde des sceaux, pour sa part, est resté dans la même logique. « Au nom du gouvernement auquel j’appartiens, j’invite l’ensemble des travailleurs à œuvrer sans cesse pour le dialogue. La porte du gouvernement reste ouverte », a-t-il déclaré. Il poursuit en disant « qu’il faut que chacun prenne conscience de ce que la bonne gouvernance passe par le respect de la loi ». Et pour cela, il est souhaitable que les travailleurs évitent de se mettre en situation d’abandon de poste. « Il faut alors que les travailleurs reprennent service et ce, sans conditions, en attendant que des solutions soient trouvées », ajoute Joseph Djogbénou.

Par cette voie, le gouvernement béninois vient démontrer encore sa volonté manifeste de trouver une issue à cette crise. De ce fait, une nouvelle rencontre sera programmée   pour le 13 mars 2018 pour que les négociations continuent.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer