A la UneBTP et Infrastructures

Hervé Hèhomey prescrit l’accélération du chantier de la route Calavi Kpota- Ouèdo- Hêvié- Cococodji

[Bénin Révélé Mag] – « Nous allons nous ingérer dans l’organisation interne de l’entreprise pour l’aider à mener à bien et à aller vite », déclare Hervé Hehomey, ministre des Infrastructures et des Transports, lors de la visite du chantier de la route Calavi Kpota-Ouèdo-Hêvié-Cococodji.

Le ministre y est allé malgré la pluie qui a arrosé la commune d’Abomey-Calavi le 30 septembre 2019, pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux et signifier le respect des exigences du gouvernement à l’entreprise Ebomaf en charge des travaux. Au regard du constat fait par Hervé Hehomey sur le terrain, on pourrait dire que les choses ne se passent pas comme prévu. Certains manquements ont été relevés par le ministre qui affiche sa déception du rythme d’évolution des travaux.

Assisté de ses collaborateurs, Hervé Hèhomey, a fait le tour dudit chantier et entrevoit clairement la revue du planning et des méthodologies de l’entreprise Ebomaf, en charge des travaux sur ce tronçon, dans le souci de voir le chantier connaître plus de célérité.

Les travaux de construction de cette route, Longue initialement d’environ 21 kilomètres, ont démarré en août 2016. Mais en 2017, le gouvernement a décidé de son agrandissement en synergie avec les études du contournement Nord de Cotonou, indique le ministre. « D’une route d’une fois deux voies, nous sommes passés à une route de deux fois deux voies et donc il fallait agrandir l’emprise de la route et procéder à des déguerpissements et des déplacements de réseaux importants », rappelle le ministre.

Cette première visite de chantier qu’effectue officiellement Hervé Hèhomey depuis son retour à la tête du ministère n’est du tout pas anodine. Elle résulte de l’importance qu’accorde Patrice Talon à cette route qui facilitera la circulation dans la commune d’Abomey- Calavi.

Au terme de sa visite de plusieurs heures, le ministre promet que « les choses vont changer d’allure ». Il a fait d’ailleurs convoquer dès ce jour, l’entreprise Ebomaf, la mission de contrôle, les Directions des services techniques et des Affaires domaniales de la mairie d’Abomey-Calavi, pour une séance de travail dans l’enceinte du ministère des Infrastructures et des Transports, pour examiner des questions techniques.

Par Laurent Adjovi

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close