A la UneGestion publiqueGestion publique 1Santé

Importation frauduleuse des médicaments : la saine colère du Président Patrice Talon

Le commentaire de la rédaction de Bénin Révélé Mag sur la rencontre Patrice Talon – Grossistes répartiteurs pharmaciens le 30 mars 2018.

Saisies de faux médicaments | Photo : RFI/ILLUSTRATION

(Bénin Révélé Mag) – Quand il s’agit de question de santé, il faut être sérieux. Et ne pas s’amuser. Car les vies sont en danger. Mettre à la disposition des populations des médicaments à l’origine douteuse est une faute grave. Et c’est sans doute ce qui a mis en colère le président Patrice Talon qui a rencontré les grossistes répartiteurs pharmaciens le 30 mars 2018. Et le président n’a pas mâché ses mots : « Les résultats des premières enquêtes sur le fléau (importation illégale des médicaments sans suivre les formalités requises, ndlr) nous ont terrassé. J’ai été assez surpris par l’ampleur de ce phénomène que la plupart de nos grossistes s’approvisionnent à travers un réseau illicite. Je peux dire que je ne suis pas fier de vous. Je connais la plupart des concernés et je peux vous dire droit dans les yeux que je ne suis pas fier de vous ! »

Les révélations du président aux grossistes que New Cesamex, qui leur livre les médicaments ne dispose pas de laboratoires ni en Inde et encore moins en RD Congo, leur a tout aussi surpris. New Cesamex a été un alibi pour acheminer des produits douteux au Bénin avec en plus les manœuvres des acteurs pour échapper au cordon douanier, ainsi qu’au contrôle des structures étatiques compétentes pour attester de la qualité des médicaments.

Ces grossistes ont donc reconnu que la lutte enclenchée par le gouvernement ne vise que la protection de la santé des consommateurs et notamment des populations vulnérables, car les plus nantis peuvent acheter des médicaments hors du pays.

Au regard de l’ampleur du mal, Patrice Talon aurait pu aller jusqu’à retirer l’agrément à tous les grossistes. Dès lors, cela aurait généré une crise d’envergure mettant à mal l’approvisionnement du pays. C’est pourquoi alors qu’il en avait cette possibilité et que les conditions étaient remplies, il a évité d’aller jusqu’à ce niveau de sanction. Pour continuer à servir les Béninois étant dans le besoin des médicaments. Mais, le président convoque le sens de responsabilité de ces grossistes pour mettre à la disposition des populations des produits de qualité exemplaire.

Cette rencontre a eu le mérite de montrer le vrai visage des acteurs véreux du secteur de la pharmacie, sans considération pour la santé des populations, malgré le serment qu’ils ont prêté. Tout le monde comprend à présent que le président TALON et son gouvernement ont eu raison de déclencher la lutte contre les faux médicaments.

Aussi, le président Patrice TALON a déjà pris la mesure de la situation va installer comme il l’a promis un Laboratoire national de référence pour attester de la qualité des produits pharmaceutiques mis sur le marché béninois. En même temps, des jeunes pharmaciens seront recrutés et formés pour assurer la relève.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer