A la UneBTP et InfrastructuresChantiers prioritairesEconomieInitiatives du Bénin Révélé

Jacques Ayadji présente le projet du « contournement Nord de Cotonou »

Le directeur général des Infrastructures et des Transports, Jacques Ayadji, délégué à l’émission par son ministre, José Didier Tonato, était sur l’Ortb, la chaîne de télévision publique, le 17 avril 2018 pour faire le bilan des deux années de gestion du régime Talon.

(Bénin Révélé Mag) – Dans le cadre de la présentation du bilan des 24 mois du gouvernement du président Patrice Talon, le tour était le 17 avril 2018, au ministère du Cadre de vie et du Développement durable. Les 90 minutes de ce numéro du « Bénin en Chantier » ont démontré que le pays bénéficie toujours de la confiance des partenaires qui ambitionnent de porter les différents projets initiés. C’est aussi l’illustration de nouveaux modes de financement et de mobilisation des ressources adoptées par le gouvernement qui y est affichée.

Ainsi, le directeur général des Infrastructures et des Transports, Jacques Ayadji, délégué à l’émission par son ministre, José Didier Tonato, était sur l’Ortb, la chaîne de télévision publique, le 17 avril 2018 pour faire le bilan des deux années de gestion du régime Talon. Il a abordé entre autres sujets, le projet du « contournement Nord de Cotonou ». Il a commencé par présenter l’historique du projet, il a ensuite fait le point sur les grandes réalisations avant d’exposer ses avantages pour le Bénin.

Jacques Ayadji explique que ce projet n’est en aucun cas, lié au régime de Boni Yayi. Il a été initié depuis 2002, lors du deuxième mandat de Mathieu Kérékou. Mais qu’il n’était pas possible de lever des financements, au regard des études minimales.

En 2016, on voulait partir sur la même étude mais le Chef de l’Etat, Patrice Talon a donné une nouvelle dimension avec de nouvelles études confiées au Cabinet EGIS. Elles sont terminées. On a plus que besoin de l’expertise du concessionnaire. Trois entreprises ont été pré-qualifiées et les dossiers de consultation leurs ont été remis pour qualification.

Le contournement de Cotonou est ancré au carrefour Kpota à Calavi. Il longe la berge lagunaire jusqu’au quartier wlacomey ; rentre dans les marécages, traverse la lagune de Cotonou jusqu’à Agbato. A ce niveau, il se divise en deux bras. Le bras droit appelé le barreau va permettre de relier ce contournement au Port de Cotonou.

Il va longer le cimetière d’Akpakpa et enjamber la route et au niveau de l’église Saint Charbel, il y aura un pont qui va traverser la lagune pour se retrouver au niveau du boulevard de la marina pour faire la jonction avec le projet de la réhabilitation et de la reconstruction du boulevard de la marina qui part du carrefour Erevan là où chute la route des pêches pour aller retrouver d’un côté, à gauche l’ancien pont et de l’autre côté à droite le barreau qui va se raccorder au contournement Nord.

Le deuxième bras continue et sort au niveau de Sèkandji, il longe la route de Porto-Novo et chute au carrefour de Sèmè. Le contournement Nord de Cotonou va régler énormément le problème de trafic, la fluidité du trafic dans la ville de Cotonou ; contribuer à la compétitivité du port ; un pas important dans le cadre du corridor Abidjan-Lagos ; mobilité urbaine réglée car les camions ne descendront plus en ville

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close