A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Journée mondiale de la liberté de la presse : les journalistes béninois font le bilan de la couverture médiatique de la gouvernance des 24 derniers mois

Au cours des échanges, le président de l’Upmb, Franck Kpochémè, a rappelé que cette journée permet non seulement aux professionnels des médias, mais aussi aux gouvernants de célébrer les principes fondamentaux de la liberté de la presse, d’évaluer cette liberté à travers le monde.

Franck Kpochémè, président de l’Upmb | Photo : yobode06.blogspot.com

(Bénin Révélé Mag) – A l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, ce 03 mai 2018, l’association Élan médias, en partenariat avec l’Upmb et le Cnpa-Bénin, a réuni les professionnels des médias du Bénin autour d’un colloque sur la gouvernance publique sous le régime Talon. Cet évènement avait alors pour thème « Regard des médias sur la gouvernance publique de ces 24 derniers mois ».

Au cours des échanges, le président de l’Upmb, Franck Kpochémè, a rappelé que cette journée permet non seulement aux professionnels des médias, mais aussi aux gouvernants de célébrer les principes fondamentaux de la liberté de la presse, d’évaluer cette liberté à travers le monde.

Elle permet également à tous ces acteurs, selon Franck Kpochémè, de défendre l’indépendance des médias et de rendre hommage aux professionnels des médias morts ; notamment ceux qui sont tombés dans le cadre de l’exercice de leur métier. Il a ainsi tenu à préciser qu’avant de dénoncer les tentatives d’atteintes à la liberté de la presse au Bénin, les journalistes doivent exercer la profession suivant les normes.

Il a été question pour les journalistes et autres assimilés, de porter en ce 03 mai 2018, un regard critique sur la contribution de la presse à la consolidation de la démocratie au Bénin. Trois communications en tout ont meublées les discussions.

Il s’est agi de la thématique inaugurale sur les enjeux et défis de la pratique du journalisme d’investigation au Bénin par Fernand Nouwligbèto. Cela a été suivi de deux autres problématiques relatives à la gouvernance publique et à la participation, au rôle des médias en question et regards sur la gouvernance locale à l’ère du régime de la Rupture.

A l’issue de cette rencontre, l’une des leçons intéressantes à retenir est venue de Franck Kpochémè.  Le président de l’Upmb invite ses confrères à ne pas tomber dans les travers, ne pas suivre les activistes, les animateurs des réseaux sociaux qui se livrent à du journalisme facile. Il les exhorte à rester, en toute circonstance, professionnel dans l’exercice du métier.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close