A la UneGestion publiqueGestion publique 1

Jules Victorien Kougblénou fait le point sur les réformes du gouvernement en matière domaniale et foncière

En se basant sur les réformes du gouvernement en matière foncière et domaniale, l’Andf a fait des bonds qualitatifs et est parvenu à des résultats qui sont à encourager. Le bilan 2017 de l’Agence et ses perspectives pour 2018 étaient ont meublé ladite conférence de presse.

Victorien Kougblenou, directeur générale de l’Andf / Photo : landportal.info

(Bénin Révélé Mag) – « L’Andf travaille à mettre en place les outils de prestation de service pour un foncier sécurisé, bien géré et mis à contribution pour le développement économique et le progrès social ». Ainsi, s’exprime le directeur de l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf), Jules Victorien Kougblénou, en guise d’introduction à la conférence de presse qu’il a animée le 16 mars 2018 à Cotonou, pour faire le point sur les réformes entreprises par l’Agence.

En effet, en se basant sur les réformes du gouvernement en matière foncière et domaniale, l’Andf a fait des bonds qualitatifs et est parvenu à des résultats qui sont à encourager. Le bilan 2017 de l’Agence et ses perspectives pour 2018 étaient ont meublé ladite conférence de presse.

On apprendra de Jules Victorien Kougblénou, que l’Andf a reçu du 1er juin 2017 au 20 février 2018 à ses guichets, un total de 4788 dossiers et traité 3229. Par ailleurs, des dossiers hérités de l’ancienne direction des domaines et de l’enregistrement des timbres, l’Andf a traité 7142, toutes opérations confondues telles que les inscriptions et les confirmations de droits fonciers.

Le directeur de l’Andf précise aussi que de nombreuses opérations foncières et techniques relatives au cadastre ont été effectuées, surtout en recourant aux meilleures références mondiales dans le domaine.

Toujours dans le même esprit, informe Jules Victorien Kougblénou, la mise en œuvre du projet « Modernité et sécurité foncières au Bénin » a permis le développement d’un système informatique assurant la mise en œuvre des activités de l’agence, le démarrage et la poursuite de l’opération de numérisation des titres fonciers existants (environ 45000) depuis avril 2017, de même que le déploiement d’un logiciel pour la gestion de toutes les données foncières.

Il faut dire que l’agence met un point d’honneur sur la reddition de comptes, d’où l’exercice du 16 mars dernier, qui se voudra périodique.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close