EconomiePolitique économique

La Chambre de commerce et d’industrie du Bénin à l’école nigériane

(Bénin Révélé Mag) – « Il est important de travailler avec le Nigéria. Il est important que nous puissions changer notre paradigme dans nos relations avec le Nigéria. Nous avons un grand pays de 200 millions de consommateurs à notre côté, par sa taille, ses projections, sa présence dans la sous-région et dans le monde. Au plan commercial, il est un très bon client. Au plan de développement pour ce qui est numérique, infrastructure, il est très en avance ». Ainsi s’exprime Jean-Baptiste Satchivi, président de la chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCIB) après une visite de travail effectuée au Nigeria du 24 au 27 septembre 2017.

Au cours de cette tournée, le président de la CCIB qu’accompagnait une délégation d’une trentaine d’opérateurs économiques et de chefs d’Entreprise béninois de divers secteurs d’activités, a été bluffé par le « miracle nigérian ». Décidé à s’inspirer de l’exemple du grand voisin, il a organisé moins de deux semaines après le retour de la délégation, soit le 6 octobre, un déjeuner d’échanges pour renforcer les pistes avec le Nigéria. Il ne cache guère son admiration : « ce que nous avons vu dans notre mission, nous a, beaucoup édifié. Il était question de rencontrer les homologues de chaque État pour des B to B. Mon expérience dans cette tournée et ce que j’ai vu, me permettent de dire qu’on ne peut pas être à côté du Nigéria et être pauvre ».

Il donne à voir le Nigeria comme un pays de prospérité. « Ils sont en accélération du développement de leur pays avec la recherche de la qualité. C’est un bien pour nous d’être à côté de ce pays. Il reste à savoir comment nous nous préparons pour nous adapter », fait-il remarquer.  « Nous avons un vivier d’opportunités à côté et qu’on n’exploite pas vraiment », regrette-t-il.

À la suite de Monsieur Jean-Baptiste Satchivi qui a par ailleurs a encouragé les opérateurs économiques à aller à l’école du Nigéria dans presque tous les domaines, d’autres témoignages ont été faits par les chefs d’entreprises qui étaient de la mission. Cela a été le lieu pour l’Ambassadeur du Nigéria au Bénin, Kayodé Oguntuase, présent à ce déjeuner, de rassurer ces hôtes de la disponibilité du Nigéria, à laisser ses portes ouvertes au Bénin.

« À notre niveau désormais, il n’y a rien que nous puissions faire sans la CCIB. Nous allons continuer de travailler avec la chambre », a-t-il déclaré.

C’est dans cette mouvance qu’il a saisi l’occasion pour annoncer la foire internationale de Lagos qui aura lieu en novembre 2017. Il a invité les chefs d’entreprises béninois à aller exposer leurs produits et services à cette foire.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer