A la UneAgricultureEconomiePolitique économique

L’AIC fait don de deux véhicules au Cra-Cf de l’Inrab pour appuyer la recherche coton et fibres

La réception de ces véhicules pick-up double cabine flambant neufs, de marque Toyota Hilux, immatriculés BP 6837 RB et BP 6839 RB, d’une valeur de 46 140 252 F.Cfa, a eu lieu le 26 décembre 2018 au siège de l’Association à Cotonou.

Bonaventure Kouakanou, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. | Photo : Africa VIP

(Bénin Révélé Mag) – Deux véhicules ont été remises au Centre de recherches agricoles coton et fibres (Cra-Cf) de l’Institut national des recherches agricoles du Bénin (Inrab) par l’Association interprofessionnelle du coton (Aic). La réception de ces véhicules pick-up double cabine flambant neufs, de marque Toyota Hilux, immatriculés BP 6837 RB et BP 6839 RB, d’une valeur de 46 140 252 F.Cfa, a eu lieu le 26 décembre 2018 au siège de l’Association à Cotonou.

La remise des clés des voitures au bénéficiaire a eu lieu en présence de Bonaventure Kouakanou, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. « C’est un geste très important qui symbolise l’excellence des relations entre l’Association interprofessionnelle du coton et le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche », se réjouit-il. Ce don vient compléter la subvention habituelle de 200 millions de F.Cfa que l’Aic alloue chaque année à la recherche coton et fibres.

Avant de procéder à la signature de l’acte de donation et de recevoir le document y afférent, ainsi que les clés des véhicules, Adolphe Adjanohoun, directeur général de l’Inrab, a remercié l’Aic pour sa sollicitude constante. Il fait savoir que « C’est un honneur d’être témoin de cet événement très heureux, mais en même temps une responsabilité ».

Il rassure de la disponibilité de l’Inrab et de ses composantes à continuer les recherches en vue de satisfaire les attentes des différentes familles de l’interprofession du coton. « Je m’engage, non seulement à aider à ce qu’une utilisation judicieuse soit faite de ce matériel roulant, mais aussi à ce que la recherche participe avec la qualité qu’il faut à ce que ce mariage dure le plus longtemps possible et que chaque partie en tire le maximum de profit », promet-il.

Par Laurent Adjovi, Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer