A la UneAgricultureEconomiePolitique économique

L’AIC fait don de deux véhicules au Cra-Cf de l’Inrab pour appuyer la recherche coton et fibres

La réception de ces véhicules pick-up double cabine flambant neufs, de marque Toyota Hilux, immatriculés BP 6837 RB et BP 6839 RB, d’une valeur de 46 140 252 F.Cfa, a eu lieu le 26 décembre 2018 au siège de l’Association à Cotonou.

Bonaventure Kouakanou, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. | Photo : Africa VIP

(Bénin Révélé Mag) – Deux véhicules ont été remises au Centre de recherches agricoles coton et fibres (Cra-Cf) de l’Institut national des recherches agricoles du Bénin (Inrab) par l’Association interprofessionnelle du coton (Aic). La réception de ces véhicules pick-up double cabine flambant neufs, de marque Toyota Hilux, immatriculés BP 6837 RB et BP 6839 RB, d’une valeur de 46 140 252 F.Cfa, a eu lieu le 26 décembre 2018 au siège de l’Association à Cotonou.

La remise des clés des voitures au bénéficiaire a eu lieu en présence de Bonaventure Kouakanou, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. « C’est un geste très important qui symbolise l’excellence des relations entre l’Association interprofessionnelle du coton et le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche », se réjouit-il. Ce don vient compléter la subvention habituelle de 200 millions de F.Cfa que l’Aic alloue chaque année à la recherche coton et fibres.

Avant de procéder à la signature de l’acte de donation et de recevoir le document y afférent, ainsi que les clés des véhicules, Adolphe Adjanohoun, directeur général de l’Inrab, a remercié l’Aic pour sa sollicitude constante. Il fait savoir que « C’est un honneur d’être témoin de cet événement très heureux, mais en même temps une responsabilité ».

Il rassure de la disponibilité de l’Inrab et de ses composantes à continuer les recherches en vue de satisfaire les attentes des différentes familles de l’interprofession du coton. « Je m’engage, non seulement à aider à ce qu’une utilisation judicieuse soit faite de ce matériel roulant, mais aussi à ce que la recherche participe avec la qualité qu’il faut à ce que ce mariage dure le plus longtemps possible et que chaque partie en tire le maximum de profit », promet-il.

Par Laurent Adjovi, Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close