A la UneGestion publiqueGestion publique 1Société

L’ambassadeur de bonne volonté de l’Unicef, Mikko Franck, s’engage à être un ambassadeur du Bénin en France

L’ambassadeur de bonne volonté de l’Unicef a dit, avoir été saisi par les chants et les danses des enfants béninois à chaque étape de sa visite. « J’ai constaté qu’on avait la musique en commun. C’est un langage universel que je veux utiliser pour défendre les droits de l’enfant », a-t-il clamé.

Mikko Franck à Bohicon au Bénin, le 14 février 2018. Il assiste à une séance de vaccination de jeunes enfants. - Photo : B. Girette / Unicef France
Mikko Franck à Bohicon au Bénin, le 14 février 2018. Il assiste à une séance de vaccination de jeunes enfants. – Photo : B. Girette / Unicef France

(Bénin Révélé Mag) –  « Nous devons ensemble assurer à tous les enfants un environnement qui les protège. Chaque enfant est unique et il doit pouvoir réaliser son rêve », a ainsi déclaré Mikko Franck, ambassadeur du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef), qui rendait compte de sa mission au Bénin, à la faveur d’une conférence de presse. C’était au siège de l’Unicef à Cotonou, le 16 février 2018. En effet, le directeur musical de l’orchestre philharmonique de Radio France était en visite d’une semaine dans le pays.

Entamée le 13 février 2018, Mikko Franck a au cours de sa tournée au Bénin, fait le tour de plusieurs localités ; entre autres, Sô-Ava, Zogbodomey, Za-Kpota, Bohicon ou Abomey, localités dans lesquelles il a rencontré les enfants dans leur environnement vital. Cela lui a permis d’avoir une idée de la tâche de l’Unicef à travers ses programmes dans les centres de santé, les écoles, les hôpitaux ainsi que les services de prévention de la transmission du Vih de la mère à l’enfant. Il a promis de participer, à son retour en France, à faire connaître davantage le Bénin et d’informer des difficultés auxquelles sont confrontés les enfants rencontrés.

L’ambassadeur de bonne volonté de l’Unicef a aussi dit, avoir été saisi par les chants et les danses des enfants béninois à chaque étape de sa visite. « J’ai constaté qu’on avait la musique en commun. C’est un langage universel que je veux utiliser pour défendre les droits de l’enfant », a-t-il clamé.

Mikko Franck a dit être heureux du travail abattu sur le terrain surtout dans le domaine de l’hygiène au profit des enfants et populations. « J’ai été touché par la façon dont les enfants lavaient les mains à l’eau et au savon », dit-il. Il s’est dit satisfait d’avoir discuté avec les enfants et les relais communautaires sur le terrain afin de se rendre compte des difficultés auxquelles ils sont confrontés au Bénin. Ce qui a marqué Mikko Franck, « ce sont les résultats et les progrès réalisés par l’Unicef ».

Présent à cette conférence de presse, le représentant de l’Unicef au Bénin, Claudes Kamenga, s’est réjoui et a remercié l’ambassadeur de l’Unicef, Mikko Franck, d’avoir porté son choix sur le Bénin, comme terre d’accueil pour sa première visite en Afrique. « A Unicef Bénin, nous sommes honorés du choix porté sur le Bénin », s’est-il félicité.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer