EconomieINVESTIR AU BENINPolitique économique

Le Bénin de Patrice Talon en route vers l’autonomie énergétique

Ce qu’on retient du passage du ministre HOUSSOU devant ces hommes de médias, c’est que le gouvernement du Nouveau départ s’est donné pour objectifs, de lutter pour l’autonomie énergétique à travers une grande capacité de production de l’énergie propre, de diversifier les sources d’approvisionnement et les types d’énergie et aussi d’avoir une politique prospective d’où une meilleure planification des besoins dans le secteur.

Jean Claude Houssou, ministre béninois de l’Energie / Photo : radiobenindiaspora.com

(Bénin Révélé Mag) – « Quel que soit des investisseurs dans le domaine industriel ou autres, il y a d’abord l’énergie qui est prioritaire. C’est cette vision importante que le chef de l’Etat a eu pour accorder cette priorité à ce secteur pour qu’il puisse bénéficier de plus 4 actions phares sur les 45 ». Ce sont les mots de Jean-Claude HOUSSOU, ministre de l’Energie du Bénin. Il était face à deux journalistes de l’Ortb, dans le cadre de la présentation du bilan des 24 mois du gouvernement du Nouveau départ, dans une émission de 90 minutes consacrée à l’énergie.

Ce qu’on retient du passage du ministre HOUSSOU devant ces hommes de médias, c’est que le gouvernement du Nouveau départ s’est donné pour objectifs, de lutter pour l’autonomie énergétique à travers une grande capacité de production de l’énergie propre, de diversifier les sources d’approvisionnement et les types d’énergie et aussi d’avoir une politique prospective d’où une meilleure planification des besoins dans le secteur.

Selon le ministre Jean-Claude HOUSSOU, à l’arrivée de l’actuel régime, l’état des lieux laissait à désirer. Les Béninois faisaient face quotidiennement à une situation de délestage. Ce qui entrainait les coupures d’eau, car les coupures du courant électrique impactent le pompage et la fourniture d’eau. On en était arrivé à la situation où il n’y avait même pas d’énergie pour faire démarrer les groupes. Du coup, il fallait faire recours au Togo pour 5 ou 10 minutes pour pouvoir lancer les groupes. Ces constats constituaient d’immenses défis pour le nouveau départ, dès son avènement.

Ce défi, le Président Talon et son équipe sont en passe de le relever. Il faut signaler que l’énergie, ce secteur vital, au cœur de toutes les frustrations à la veille du 06 Avril 2016, bénéficie d’une attention particulière de la part du gouvernement Talon. En effet, 10% des projets phares du PAG sont consacrés au secteur de l’énergie.

En deux ans, des records historiques ont été établis. Plusieurs actions urgentes ont été posées à court terme, dans le but de résorber le phénomène de délestage qui est bien différent de ces quelques situations de coupures irrégulières qu’on peut observer ces derniers temps. Situation d’ailleurs, pour lesquelles le gouvernement a opté de réduire au strict minimum le temps de privation des populations.

« Le chef de l’Etat a demandé que pour la fête de fin d’années (fin décembre, ndlr), les concitoyens fêtent avec la lumière » Ainsi, « branle-bas de combat, par rapport à cet objectif donné par le chef de l’Etat, on a mobilisé comme jamais on n’a pu le faire auparavant, de mémoire de béninois, en moins de six mois, 150 Mégawatts dans notre pays. Nous avons travaillé de jours comme de nuit pour atteindre cet objectif », clame le ministre de l’Energie.

Le site de Maria-Gléta, anciennement une brousse, a été complètement transformé en quelques semaines. Il a été également question de déclencher la réhabilitation de 30 mégawatts : les centrales de Porto-Novo, Parakou et Natitingou, pour un coût d’environ 10 milliards dont 20 mégawatts déjà disponibles (Porto-Novo 8, Parakou 6 et Natitingou 6)

Ces mesures urgentes vont coûter un montant de 761 milliards de F.CFA sur le quinquennat pour le secteur de l’énergie. Mais déjà, aujourd’hui, le Bénin ne court plus après l’offre. L’énergie est disponible en qualité, en quantité et à temps.

De ce fait, le Bénin a gagné 4 à 5 places en matière d’énergie dans le classement Doing Business. Le pays a été invité de la Banque mondiale à de grandes rencontres pour témoigner de la dynamique en cours au Bénin en matière d’énergie.

Aussi, tout au long de l’émission, le ministre Jean-Claude HOUSSOU a exposé les mesures urgentes pour faire oublier le délestage aux Béninois mais a surtout levé le voile sur les actions en cours pour le moyen et le long terme afin de faire du secteur de l’énergie la rampe de lancement de tous les autres secteurs pour un réel développement du Bénin. « En moins de de deux ans, on sait où on va, comment on y va, quand est-ce qu’on y va. Ce qui n’est pas courant », estime-t-il.

Le Nouveau départ envisage ainsi, l’augmentation de la capacité de production avec le lancement le 22 Septembre 2017 des travaux d’une centrale de 120 Mw, une infrastructure de dernière génération  (25% de taux d’exécution); le lancement de la construction d’une deuxième centrale au second semestre 2018.

D’ici la fin de lannée 2019, le Bénin disposera de deux centrales de 120 Mw chacune et l’une de 20 Mw. Cela a pour objectif de disposer de 300-400 Mw de production propre en 2021.

Le Bénin fait partie des 122 pays au monde situés entre les tropiques du Cancer et du Capricorne ; donc les plus exposés au soleil. Ainsi, il est naturellement doté en soleil. D’où son adhésion à l’Alliance Solaire Internationale.

Il est question de miser sur une production de 100 Mw d’énergie solaire en 2019 dont 25 grâce à AFD et UE à Onigbolo, 45 pour le programme MCA à Bohicon, Parakou, Kandi et Djougou), 30 par un groupe de petits producteurs ; Bio-masse et hydro-électricité (utiliser l’eau pour l’irrigation et soutenir l’agriculture (Adjaralla, Dogo-bis, Vossa-Bétérou). Il sera mis en place à partir de juin 2018, un réseau direct, qui reliera Onigbolo –Parakou. L’objectif ici est de faire de Parakou un hub énergétique.

Sous la houlette du Président Talon, le Bénin a accompli des prouesses dans le secteur de l’énergie. Le champ de ruine dont il a hérité commence à verdir. Des exploits historiques. En deux ans, ce gouvernement a fait ce qu’on n’a jamais fait dans ce pays en matière d’énergie. Les faits sont là. Les actions du gouvernement ont changé définitivement la vision qu’on a de ce secteur.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close