A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiquesSanté

Le gouvernement béninois suspend l’ordre national des pharmaciens pour six mois

Cette décision a été prise en vue de procéder à la réforme des cadres institutionnel, législatif et réglementaire du secteur de la pharmacie.

Pourquoi la Justice demande à l’Assemblée nationale la levée de l’immunité des anciens ministres et députés en fonction
Le ministre de la Justice et Garde des sceaux, Joseph Djogbénou. / Photo : JFD

(Bénin Révélé Mag) – Au cours du conseil des ministres qui s’est tenu le 14 mars 2018 sous la présidence de son chef, le président Patrice Talon, le ministre de de la Justice, Garde des Sceaux, a rendu compte au Conseil du jugement prononcé par la Chambre correctionnelle du tribunal de première instance de première classe de Cotonou, le 13 mars 2018, dans le cadre du trafic de faux médicaments.

De l’exposé de Joseph Djogbénou contenu dans le compte rendu du conseil ministériel, il ressort dudit jugement, que le tribunal a retenu la culpabilité des responsables d’importantes structures d’approvisionnement pour des faits constitutifs d’infractions et les a condamnés à des peines d’emprisonnement ferme ainsi qu’au paiement d’amende.

Le Conseil a, après avoir pris acte de ce compte rendu du Garde des sceaux, ministre de la Justice, décidé de suspendre provisoirement d’activité l’Ordre des pharmaciens du Bénin pour une durée de six (06) mois. Selon le Conseil, cette décision a été prise en vue de procéder à la réforme des cadres institutionnel, législatif et réglementaire du secteur de la pharmacie.

Pour le Conseil, cette réforme va permettre notamment de revoir le statut de l’Ordre des pharmaciens et ses règlements d’application. Elle va également permettre de mettre en place une Commission de surveillance et de contrôle de la distribution des produits pharmaceutiques.

En application du principe de précaution, le Conseil a décidé de retirer l’autorisation de mise en vente sur l’étendue du territoire béninois, des produits du laboratoire NEW CESAMEX, et de faire procéder, par conséquent, au retrait de ses produits des officines.

Pour ce faire, le conseil des ministres a instruit les ministres Alassane Séidou de la Santé et Joseph Djogbénou de la Justice et de la Législation, à l’effet de soumettre au Conseil, dans les plus brefs délais, les projets de textes sur la réforme du secteur des pharmacies.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close