A la UneGestion publiquePolitiques publiquesSociété

Le gouvernement s’engage à mettre fin à la grève des acteurs de la santé

Le gouvernement, selon Monsieur Abdoulaye Bio Tchané, et les syndicats de travailleurs de secteur de la santé, ont finalement trouvé un terrain d’entente, conduisant ainsi à la fin du mouvement de grève qui avait été déclenché depuis le 30 août 2017.

Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat chargé du Développement durable.

(Bénin Révélé Mag) Le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané, chargé du Développement durable, par ailleurs président du comité gouvernemental de négociation avec les partenaires sociaux du secteur de la santé, a informé ce 04 novembre 2017, de la résolution du gouvernement de mettre fin à la grève des travailleurs du secteur de la santé qui dure depuis quelques semaines déjà.

C’est que le gouvernement, selon Monsieur Abdoulaye Bio Tchané, et les syndicats de travailleurs de secteur de la santé, ont finalement trouvé un terrain d’entente, conduisant ainsi à la fin du mouvement de grève qui avait été déclenché depuis le 30 août 2017. Il s’est notamment agi de l’acceptation par le gouvernement, du paiement d’une partie de la prime de risque et la prime de motivation, exigées par le collectif des syndicats du secteur de la santé.

Si, en ce qui concerne les doléances d’ordre administratif, le gouvernement de la république a fait savoir son engagement à régler les inquiétudes relatives à la carrière des agents du secteur dans les plus brefs délais, en prenant rendez-vous pour le 16 novembre prochain, en vue de la suite des discussions, le président du comité gouvernemental de négociation avec les partenaires sociaux du secteur a formellement indiqué que « le gouvernement a marqué sa volonté de satisfaire les revendications du Collectif des syndicats du secteur de la santé pour faire cesser la grève ».

C’est ainsi que dans la déclaration finale, il est clairement énoncé que « … le gouvernement prend l’engagement de payer immédiatement le tiers de ces deux primes, soit 2.469.158.000 francs CFA, les deux autres tiers sur deux semestres. Ainsi, en un an le gouvernement aura soldé les arriérés sur les deux primes ».

Au sortir de ces discussions, les deux camps semblent satisfaits. Pendant que le gouvernement se félicite de la sortie de crise et de la fin des mouvements de grève des travailleurs de la santé, le collectif des syndicats du secteur de la santé se frotte les mains. Ainsi, l’un de ses responsables confiera à l’AFP que « nous avons exigé et obtenu le report de la décision de la création d’un comité technique de mise en œuvre des réformes ».

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer