Gestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Le grand pas de José Didier Tonato et d’André Kouassi Ablom Johnson pour le vaste projet régional Waca-Resip

C’était en présence des experts et des cadres des deux pays. Cette cérémonie fait suite à la première session ministérielle du Comité mixte Bénin-Togo dudit projet.

Zones côtières en Afrique de l’Ouest | Photo : World Bank Group

(Bénin Révélé Mag) – Depuis une cinquantaine d’années qu’il est attendu par les populations, le démarrage du projet Waca, projet d’investissement, de résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest, dénommé en anglais « West africa coastal areas resilience investment project » (Waca-Resip), entre dans sa phase opérationnelle. Il est prévu pour le dernier trimestre de l’année 2018.

Au cours d’un atelier tenu à Cotonou, le 28 septembre 2018, José Didier Tonato, ministre du Cadre de vie et du Développement durable du Bénin et André Kouassi Ablom Johnson, ministre de l’Environnement et des Ressources forestières du Togo ont procédé à la signature du protocole d’accord et du mémorandum d’entente relatifs aux activités de protection des zones côtières. C’était en présence des experts et des cadres des deux pays. Cette cérémonie fait suite à la première session ministérielle du Comité mixte Bénin-Togo dudit projet.

Selon André Kouassi Ablom Johnson, le projet Waca est financé par l’Association internationale de développement (Ida) à hauteur de 22,5 milliards de F.Cfa, dont 3,7 milliards, vise en effet à renforcer la résilience des communautés des zones côtières face aux effets néfastes de changement climatique.

Par ce projet, les deux pays vont entreprendre des travaux de protection des segments transfrontaliers entre Agbodranfo et Grand-Popo et le curage mécanique du chenal de Gbaga. Ces travaux représentent 60% du financement du projet. A terme, il va combler les attentes des populations en matière d’érosion côtière, mais aussi en matière de micro finance aux plus pauvres à travers sa composante promotion des activités alternatives génératrices de revenus (Aagr).

C’est pour la première fois que ce projet d’investissement prenant en compte la construction des ouvrages, la protection de l’environnement à travers la foresterie et la promotion des activités alternatives génératrices de revenus soutenues par la micro finance, est initié au Bénin.

Les deux ministres ont reconnu le caractère régional du projet Waca, soulignant que la lutte contre l’érosion côtière et la gestion des écosystèmes partagés ne peuvent se faire que dans le cadre d’une étroite collaboration. Cette cérémonie fait suite à la validation technique des documents faite par les experts des deux pays les 26 et 27 septembre 2018, lors d’un atelier à Cotonou.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close