A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Le ministre Alassane Seidou relance la délivrance de la « lettre de voiture » 

Alassane Seidou, à travers ce communiqué, informe tous les acteurs de la chaîne, les importateurs, les transporteurs, les transitaires, les commissionnaires agrées en douane, ainsi que tous les responsables des entreprises de transports de marchandises, que la délivrance de ladite lettre est relancée.

Photo : AFRICA LOGISTICS MAGAZINE

(Bénin Révélé Mag) – Suivant une information contenue dans le communiqué rendu public, le 30 Octobre 2018 et signé d’Alassane Seidou, ministre des Infrastructures et des Transports, la lettre de voiture, ce document universel, obligatoire pour tous les camions chargés de marchandises, a recommencé à être délivrée, conformément aux textes de la République du Bénin.

Alassane Seidou, à travers ce communiqué, informe tous les acteurs de la chaîne, les importateurs, les transporteurs, les transitaires, les commissionnaires agrées en douane, ainsi que tous les responsables des entreprises de transports de marchandises, que la délivrance de ladite lettre est relancée.

De ce fait, pour compter du jeudi 15 novembre 2018, tout chargement de marchandises aux ports et autres centres générateurs de fret, doit faire l’objet de déclaration.

Par ailleurs, conformément aux dispositions de l’article 1, alinéa 5, de l’arrêté N°002/ Mit/ Dc/ SGM/ CCT/ ANaTT/ 017SGG16 du 09 Janvier 2017 portant fixation des montants des prestations de l’Agence nationale des transports terrestres (Antt), ces redevances sont de 1000 F.Cfa par camion chargé, pour la lettre de voiture nationale et de 2500 F.cfa pour la lettre de voiture internationale. Précisons que ces redevances permettent de renfoncer la sécurité routière.

Un guichet a, à cet effet, été créé pour la délivrance des lettres de voiture au sein de l’Agence nationale des transports terrestres. Aussi, les agents de ladite agence sont installés aux entrées des ports et autres postes de pesage et péage, pour la délivrance et le contrôle de ces titres de transport.

Par Laurent Adjovi / Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close