A la UneEconomieGestion publiqueGestion publique 1Politique économiquePolitiques publiques

Le parlement autorise le Chef de l’Etat à ratifier les deux accords internationaux de crédit pour la lutte contre l’érosion côtière

Le premier de ces financements internationaux, d’un montant de 2,585 milliards de F.Cfa a été signé le 19 avril 2018 entre la République du Bénin et le Fonds nordique de développement (Ndf) dans le cadre du Projet d’investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest (Waca-Resip).

Le Président Patrice Talon au parlement béninois | Photo : Banouto / Archives

(Bénin Révélé Mag) – 19,085 milliards de F.Cfa, c’est le montant total de deux accords internationaux de crédit, qui serviront à la mise en place de dispositifs de protection des côtes contre l’érosion au Bénin, que le parlement a autorisé, le 30 juillet 2018, le président de la République à ratifier.

Le premier de ces financements internationaux, d’un montant de 2,585 milliards de F.Cfa a été signé le 19 avril 2018 entre la République du Bénin et le Fonds nordique de développement (Ndf) dans le cadre du Projet d’investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest (Waca-Resip). Le second, d’un montant de 16,5 milliards F Cfa, a été signé à Washington le 21 avril 2018 entre la République du Bénin et l’Association internationale de développement (Aid) dans le cadre du Projet d’investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest (Waca-Resip).

L’autorisation de ratification de ces deux accords de financement a été accordée à l’unanimité des députés présents ou représentés à la faveur de la séance plénière du 30 juillet 2018, tenue en session extraordinaire sollicitée par le gouvernement pour l’examen de trois dossiers dont les deux projets de loi portant autorisation de ratification.

En effet, les deux accords visent à améliorer la gestion des risques naturels et anthropiques partagés y compris le changement climatique, affectant les communautés des zones côtières du Bénin. De façon spécifique, ils permettront de renforcer le cadre institutionnel et réglementaire de gestion du littoral au Bénin ; de mettre en place des dispositifs de protection des côtes contre l’érosion côtière ; de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations riveraines ; d’assurer une gestion durable et transfrontalière des écosystèmes transfrontaliers et de renforcer la résilience des populations du littoral béninois aux inondations.

Le projet Waca-Bénin financé par la Banque mondiale s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’investissement multisectoriel du Bénin en parfaite harmonie avec le Programme d’action du gouvernement, axes stratégiques n°6 et 7 du 3ème pilier visant l’amélioration des conditions de vie des populations. Il sera exécuté dans les communes de Grand-Popo, de Ouidah, d’Abomey-Calavi, de Cotonou, et de Sèmè-Podji dans les zones littorales, informe la commission chargée des Finances et des Echanges qui a présenté les deux dossiers en plénière.

Selon Didier Tonato, ministre chargé du Cadre de vie, avec ces deux accords de financement, le gouvernement boucle définitivement la mobilisation des ressources nécessaires pour protéger les 125 km des côtes béninoises.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer