A la UneArticles recommandésDocumentsSociété

Le Systèmes des nations unies présente ses hommages en guise d’au revoir à Adama Bocar Soko

[Bénin Révélé Mag] – « Ces moments sont extrêmement importants pour la fraternité que nous vivons. Ce que nous avons de plus important au monde, c’est la fraternité humaine… Le Bénin m’a donné beaucoup de choses, le Bénin m’a adopté. Il y a de la compétence au Bénin… Je m’en vais pour d’autres fonctions, on se dit au revoir. Mais à partir du moment où nous nous disons au revoir dans la fraternité, je suis comblé. Je vous remercie pour le soutien que vous m’avez donné. Je vous promets que mon amitié et ma fraternité resteront à jamais ! »

Ce sont ci-dessus, les propos prononcés, tout ému, par Adama Bocar Soko, désormais ancien représentant résident par intérim du Programme des Nations Unies pour le Développement au Bénin. Pour lui rendre hommage, le personnel du Système des Nations Unies (Snu) au Bénin lui ont exprimé toute leur admiration et leurs bons vœux, le 15 octobre 2019.

A l’occasion de ce déjeuner d’au revoir, ses anciens collaborateurs et collègues lui ont fait savoir tout le bien qu’ils pensent de lui. « Nous avons eu beaucoup de chance de bénéficier de ton expertise, de tes conseils avisés, de ta sollicitude et comme il faut savoir partager un peu aussi, le temps est venu de te laisser servir auprès d’un nouvel auditoire. Tes qualités professionnelles et humaines font de toi une personne que nous allons tous regretter… Ils ont bien de la chance tes nouveaux collègues ! Nous voudrions te dire Merci et te souhaiter les meilleurs vœux de bonne continuation suivie d’une grande réussite que nous aurons le plaisir de célébrer avec toi un de ces jours ! ».

Dans cette enceinte de la représentation du Pnud au Bénin, le personnel du Snu n’a pas tari de témoignages élogieux à l’égard de l’homme. Annick Pognon, une de ses collaboratrices, déclare : « Je voudrais simplement remercier M. Adama Soko pour tout ce qu’il a été pour nous en si peu de temps. J’ai énormément appris à ses côtés. Et l’une des choses que j’ai apprises, qui m’a servie et continue de me servir, c’est qu’on n’a pas besoin de faire du bruit pour faire du bon travail… Au-delà d’un patron, c’est un grand frère que nous avons eu, je dirai même un père ».

Pour Barbara Laurenceau, représentant résident de l’Unfpa, Adama Bocar Soko est un homme social, professionnel et perspicace. « C’était un collègue exceptionnel. C’est dur de le voir partir mais on sait que c’est pour la bonne cause. Ce que je garde de lui, c’est sa clairvoyance », témoigne-t-il. Son professionnalisme et sa perspicacité sont tout aussi remarqués par ceux qui ne travaillent pas dans le Système des Nations Unies mais qui l’ont vu à l’œuvre.

Il faut rappeler qu’Adama Bocar Soko a rappelé dans son pays la Mauritanie, pour un poste ministériel. Il est désormais ministre de l’Enseignement fondamental et de la Réforme de l’éducation nationale en Mauritanie.

Par Laurent Adjovi

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close