A la UneEconomiePolitique économique

« L’économie du Bénin va très bien », selon le ministre Romuald Wadagni

C’était le 26 Octobre 2018, au cours du point de presse donné conjointement avec Luc Eyraud, chef de mission du Fonds monétaire international (Fmi) dans le pays, au terme de la troisième revue du programme du Fmi avec le Bénin.

(Bénin Révélé Mag) – « L’économie du Bénin va très bien. Le Bénin respecte les engagements pris avec le Fmi à la signature du contrat. Et en 2019, le Bénin va maintenir le cap avec un taux de croissance au minimum égal à celui de cette année », informe-t-il Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des Finances.

C’était le 26 Octobre 2018, au cours du point de presse donné conjointement avec Luc Eyraud, chef de mission du Fonds monétaire international (Fmi) dans le pays, au terme de la troisième revue du programme du Fmi avec le Bénin.

En effet, en 2018 selon les dires de Wadagni, le Bénin a eu une croissance soutenue de 6,5%, ce qui montre une progression des activités économiques, contrairement aux résultats de 2015 marqués par un taux de croissance de 2,5%, d’après les chiffres retenus par le FMI. Ainsi, depuis trois années, le Bénin enregistre une croissance forte.

« Je confirme l’analyse du ministre des finances. Et déjà pour donner le contexte, dans le cadre de cette revue, de cette mission que nous avons eue au Bénin, nous avons élaboré avec le gouvernement des politiques qui permettent d’établir la soutenabilité de la dette », laisse entendre Luc Eyraud.

Au cours de cette rencontre avec les hommes de médias, les deux personnalités sont revenues sur l’état de la dette béninoise qu’ils trouvent encourageant. Elles ont également affiché une convergence de vue sur les indicateurs qui rassurent de la bonne tenue de l’économie nationale et sur les grandes orientations budgétaires pour le pays.

Au cours de cette revue, les deux parties ont abordé plus spécifiquement le contexte macroéconomique, l’économie et le budget. Luc Eyraud estime que le contexte économique est très favorable pour le pays avec une forte croissance et une inflation relativement maîtrisée. Il a indiqué que la croissance économique, soutenue par différents éléments comme la reprise des activités portuaires et la forte production agricole, continue d’accélérer.

En ce qui concerne le budget, les deux parties se sont mises d’accord sur ses grands aspects. Elles pensent que la forte mobilisation des ressources, l’efficacité des dépenses et la bonne gestion de la dette vont permettre de créer des marges de manœuvre pour augmenter les dépenses prioritaires sociales et permettre de financer les dépenses d’infrastructures.

Le chef de mission du Fmi au Bénin a salué la bonne gouvernance du pays ainsi que les efforts du régime de Patrice Talon pour améliorer le climat des affaires. Il a souligné que les réformes mises en œuvre par le gouvernement vont favoriser l’émergence d’un secteur privé prospère.

Pour finir, le Fmi assure avoir mis en place des mécanismes pour la soutenabilité de la dette qui passent par des politiques d’emprunts prudentes. Le chef de mission a aussi souligné que le Bénin a trouvé des stratégies pour baisser les charges de la dette et d’en augmenter les échéances.

Par Laurent Adjovi / Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer