A la UneAgricultureEconomieOpportunités d'investissementPolitique économique

Les cotonculteurs du département des Collines confiants ! Plus de 30.000 tonnes de Coton attendus cette saison

Selon le Coordonnateur de l’Aic de la Région Collines, Dominique Affomassè, la production du département des Collines pourra dépasser les 30.000 tonnes de Coton, retrouvant ainsi, sa lueur d’antan.

Mathieu Adjovi, Président de l’Association Interprofessionnelle du Coton (Aic) / Photo d’archives

(Bénin Révélé Mag) –  L’Association Interprofessionnelle du Coton (Aic) était en visite de suivi/évaluation dans les exploitations de coton de Dassa-Zoumè, de Glazoué, de Save et de Savalou, dans le département des Collines. Cette visite a pour but, de prendre connaissance des difficultés que rencontrent les producteurs de coton ; surtout en ce qui concerne la carence des techniciens, la mauvaise qualité des pistes pour l’écoulement des productions ainsi que l’insuffisance de la main d’œuvre.

Selon le Coordonnateur de l’Aic de la Région Collines, Dominique Affomassè, la production du département des Collines pourra dépasser les 30.000 tonnes de Coton, retrouvant ainsi, sa lueur d’antan. Il indique alors que « 31 032 hectares ont été emblavées, soit un accroissement de superficie de 24,65% par rapport à la campagne dernière. Les besoins en semence ont été satisfaits dans une proportion de 124%. Il en est de même des intrants chimiques de bonne qualité mise en place en quantité suffisante. Nous attendons au moins 32 000 tonnes ».

L’Aic s’est voulu rassurante. Son président a fait observer que « les tracteurs vont commencer par travailler très bientôt sur les pistes retenues de concert entre la mairie, l’Ucom, et l’Aic. Le gouvernement à travers les ministères concernés est à pied d’œuvre pour cela afin que nous puissions faciliter l’évacuation du Coton. En ce qui concerne les crédits récoltes, l’Aic prend les dispositions dans ce sens pour vous faciliter la tâche ». Il a notamment réglé séance tenante, 40% des frais de prestations aux Unions communale des Coopératives villageoises de producteurs de Coton.

Aussi, on remarque selon le Président de l’Aic, Mathieu Adjovi, que « l’intensification est une expérience réussie quand on compare le nombre de capsules qui atteint 35 en moyenne contre 15 pour les champs hors intensification ». De cette visite de terrain, effectué les 16 et 17 novembre 2017, Mathieu Adjovi s’est félicité de l’engouement des producteurs. Il a constaté que malgré les intempéries (sècheresse et inondations en occurrence), les résultats escomptés ont été atteints.

Le programme d’Intensification opérationnalisé par l’Aic a permis de mettre à la disponibilité des producteurs, des intrants. L’un deux, Désiré Hounton, s’est confié à nos confrères du quotidien Fraternité, en ces termes :« J’ai semé à temps, et respecté le paquet technologique recommandé. Aujourd’hui, je peux espérer plus de 2 tonnes à l’hectare. L’argent vient à temps, et avec l’intensification on gagne plus. J’ai suffisamment de raisons d’intensifier mon champ l’année prochaine ».

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close