A la UneEconomieGestion publiqueGestion publique 1Politique économique

Les défis qui attendent Bertrand Adjovi, nouveau directeur du Développement du tourisme

Le nouveau directeur du Développement du tourisme a pris ses nouvelles fonctions, le 12 avril 2018.

Oswald Homeky, ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports / Photo : BENIN WEB TV
Oswald Homeky, ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports / Photo : BENIN WEB TV

(Bénin Révélé Mag) – Porté à la tête du de la direction du Développement du tourisme, à l’issue du conseil des ministres du 11 avril 2018, Bertrand Adjovi a pris ses nouvelles fonctions, le 12 avril 2018. L’heureux élu a à cette occasion, dit sa reconnaissance à l’endroit du ministre Oswald Homéky qui a eu confiance en ses compétences en le nommant à la tête de la Direction de développement du tourisme (DDT).

Il y a presqu’un an jour pour jour, soit le 30 avril 2017, le nouveau directeur du Développement du tourisme publiait sur sa page Facebook, cette sorte de serment : « Si tous pouvaient le savoir et le réaliser. Si tous pouvaient penser développement de son pays; si tous pouvaient imaginer que la réussite au sommet de l’Etat dépend considérablement de l’apport, quel qu’il soit, de tout citoyen; si tous pouvaient savoir que l’émergence d’un pays dépend de la capacité de ses bras valides à impulser une dynamique aux différents secteurs d’activités économiques; si tous savaient effectivement qu’après les élections, tous devront chercher ensemble à idéaliser son objectif en s’extirpant pas de l’essentiel pour la bonne marche des choses dans son pays, tous les Béninois et toutes les Béninoises se seraient unis autour du Président Patrice TALON afin de faire rêver encore une fois le monde et de l’étonner davantage ».

Ça y est ! Désormais, Bertrand Adjovi a du pain sur la planche. Il devra s’y faire et plusieurs défis l’attendent à la tête de la DDT. L’essentiel de ce qu’aura à faire Bertrand Adjovi lui a été présenté le jour même de sa prise de fonction. Ainsi, au nom du personnel de la direction, Sosthène Capo-Chichi a d’abord souhaité la bienvenue au nouveau locataire de la DDT avant de formuler à son endroit, quelques doléances.

Le représentant du personnel suggère au nouveau directeur de mener à bien la collaboration avec l’Agence nationale de promotion du tourisme. Il fait savoir qu’« aucun chef service n’a été nommé sur des bases juridiques ». Il a expliqué que malgré les efforts du directeur sortant, l’ancien ministre Ange Nkoué n’a pas voulu nommer les chefs services. « Nous travaillons en l’air ici » dit-il.

Il plaide par ailleurs, pour que le budget de la direction du Développement du tourisme soit revu car, « sur le budget national, la DDT n’a que trois activités à savoir le Salon national du tourisme pour un budget de 10 millions, le classement des hôtels à 6 millions et l’inspection qui dispose d’un budget de 18 millions », souligne Sosthène Capo-Chichi. Il poursuit « nous n’avons pas assez d’activités et c’est un budget de honte qui est attribué à cette direction. Ce n’est pas un budget qui peut développer le tourisme ».

« Quand on m’a nommé j’ai en même temps pensé au jour où je devrais laisser ce poste. Et quand cette idée me traverse l’esprit, je me dis qu’il faut travailler à laisser une bonne trace », s’est ainsi exprimé Bertrand Adjovi à la suite des doléances présentées par ses collaborateurs. Il leur a également rassuré que grâce à leur collaboration et au soutien du ministre de tutelle, tous les défis seront relevés.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer