A la UneGestion publiqueINVESTIR AU BENINPolitiques publiques

Les députés adoptent la loi relative à la protection, à l’aménagement et à la mise en valeur de la zone littorale

Ainsi, réunis en séance plénière le 17 avril 2018 et en présence du ministre Didier Tonato, les parlementaires ont adopté le projet de loi en question. C’est la loi relative à la protection, à l’aménagement et à la mise en valeur de la zone littorale. Commencé le 16 avril 2018, le dossier a été approuvé à l’unanimité.

Didier Tonato, ministre du Cadre de vie et du Développement durable | beninwebtv.com

(Bénin Révélé Mag) Face à la pression démographique sur la zone littorale béninoise, le gouvernement du Nouveau départ a jugé bon d’initier un projet de loi, visant à protéger l’écosystème de cette zone. Ceci en conformité avec les normes environnementales en vigueur dans le monde. Car, selon Didier Tonato, ministre du Cadre de vie et du Développement durable, plusieurs partenaires techniques et financiers conditionnent leurs investissements à l’aménagement de la zone balnéaire, parce qu’ils veulent s’assurer que les ressources qui y seront concentrées doivent être faites en respectant l’environnement.

Ainsi, réunis en séance plénière le 17 avril 2018 et en présence du ministre Didier Tonato, les parlementaires ont adopté le projet de loi en question. C’est la loi relative à la protection, à l’aménagement et à la mise en valeur de la zone littorale. Commencé le 16 avril 2018, le dossier a été approuvé à l’unanimité.

La loi ainsi adoptée est structurée en six livres et contient 113 articles. Elle ambitionne d’instaurer une gestion durable de l’espace et des ressources naturelles de toute la côte du littoral du Bénin. Plusieurs activités économiques se déroulent dans cette zone, du fait de sa position géographique.

Elle connait ainsi une forte pression humaine, avec une urbanisation anarchique, une occupation incontrôlée des domaines publics, une exploitation abusive des ressources naturelles et des substances de carrières de sable, une pollution des eaux marines côtières et des lagunes par des déversements intempestifs des ordures et autres déchets. Cette zone est d’une superficie de 8700 km2 et regroupe une trentaine de communes.

La commission chargée du plan de l’Assemblée nationale a alors constaté que la situation observée dans cette zone est due à l’absence d’une réglementation en la matière. C’est ce qui justifie l’avènement de cette loi, introduite au parlement par le gouvernement. Elle contient des dispositions qui prévoient les mesures de protection et d’hygiène de la zone littorale, notamment les mesures de protection des ressources naturelles liées aux activités agricoles, à la pêche, à la pisciculture, à l’élevage, à la chasse, à l’exploitation des carrières et aux activités touristiques. Elle traite aborde, entre autres, des maux auxquels est confrontée la zone littorale.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close