A la UneEducationGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Les dirigeants actuels des universités publiques du Bénin resteront en fonction pour faciliter la transition dans la gouvernance universitaire

C’est que, alors que les élections en vue du renouvellement des mandats des instances de direction des universités publiques auraient dû se tenir dès le mois de novembre 2018 dans certains cas, le gouvernement a ainsi choisi de maintenir les responsables actuels en poste. Explications à cela ? Le processus en cours de mise en place du Conseil national de l'Education (CNE).

(Bénin Révélé Mag) – Les autorités actuelles dans les universités publiques du Bénin seront maintenues en fonction jusqu’à nouvel ordre. C’est la quintessence du décret  N° 2018-441 du 20 Septembre 2018 portant mesures transitoires à la mise en œuvre de la réforme de la gouvernance des universités publiques du Bénin.

C’est que, alors que les élections en vue du renouvellement des mandats des instances de direction des universités publiques auraient dû se tenir dès le mois de novembre 2018 dans certains cas, le gouvernement a ainsi choisi de maintenir les responsables actuels en poste. Explications à cela ? Le processus en cours de mise en place du Conseil national de l’Education (CNE).

En effet, les actes devant aboutir à l’installation officielle du CNE évoluent avec diligence, de sorte qu’il serait opérationnel d’ici fin décembre ou au plus tard au début de l’année 2019. Dès lors, il devra lui incomber la responsabilité de définir les normes désormais applicables dans le secteur. Toute instance qui se trouverait en contradiction avec ces nouvelles normes ne peut qu’être caduque.

Il apparait donc tout à fait adéquat, au regard du voisinage très court entre ces élections et son avènement, de ne pas engager un processus de renouvellement des instances qui pourrait, à terme, être remis en cause ou être en contradiction avec la dynamique qui serait issue des orientations que donnerait le CNE.

Autant y surseoir, quitte, sous peu, à prendre les dispositions qui s’imposeraient pour la bonne marche de l’enseignement supérieur au Bénin. Le gouvernement a su anticiper à cette fin, par le décret cité ci-dessus.

Par Laurent Adjovi / Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close