A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Les médias traditionnels et nouveaux médias se rencontrent pour repenser la presse professionnelle  

Cet atelier se veut un creuset d’échanges entre les acteurs de la presse traditionnelle et des nouveaux médias, pour leur permettre de partager leurs expériences, afin de bâtir une presse professionnelle.

Photo : LA NATION BENIN

(Bénin Révélé Mag) – « Avènement du tout numérique au Bénin, quels enjeux et défis pour les médias traditionnels et les nouveaux médias? ». C’est le thème la 2ème édition de l’atelier dénommé « Médialogues », une initiative du ministère de l’Economie numérique et de la Communication. Elle s’est tenue le 27 décembre 2018 à Cotonou.

Cet atelier se veut un creuset d’échanges entre les acteurs de la presse traditionnelle et des nouveaux médias, pour leur permettre de partager leurs expériences, afin de bâtir une presse professionnelle.

Dans ses propos, Brigitte Tchibozo, directrice de la presse et de la publicité, a exposé le diagnostic de ce milieu libéral qui a conduit à cette initiative. Elle fait savoir que l’avènement des technologies numériques a bouleversé les médias traditionnels dans leur mode d’organisation et leurs contenus. Elle précise que « La presse traditionnelle a perdu, face au tout numérique, le monopole de la diffusion de l’information ». Et pourtant, les médias traditionnels ne baissent pas les bras.

Poursuivant son discours, elle indique que la plupart disposent de sites d’accompagnement qui consolident leurs audiences respectives. Brigitte Tchibozo estime que si ce pari est déjà gagné pour les nouveaux médias, ils ont encore du chemin à faire pour tendre vers la perfection, au risque de s’autodétruire en raison des critiques des usagers. Elle souligne par ailleurs que « Ceux-ci n’approuvent pas leur mode opératoire en ce qui concerne la qualité et les sources de leurs contenus ».

Elle conclut en disant que les deux types de médias ont à apprendre l’un de l’autre et que l’idée selon laquelle la presse traditionnelle se fera phagocyter par les nouveaux médias n’est qu’une chimère.

Franck Kpotchémè, président de l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb), a invité les uns et les autres, à l’appropriation des normes déontologiques quels que soient les médias. Il a plaidé pour que l’initiative soit pérennisée et élargie aux autres localités du pays. Une doléance qui est tombée dans l’oreille indiquée, puisque Marcel Tchobo, représentant le ministre de l’Economie numérique en a pris acte et a promis de l’intensifier d’année en année comme c’est déjà le cas.

Face à ce diagnostic, le président du Conseil national du patronat de la presse et de l’audiovisuel (Cnpa), indique que le débat doit se faire au niveau de la déontologie, puisque les normes déontologiques sont foulées au pied avec bon nombre de nouveaux médias tels que les blogs, explique-t-il.

Par Laurent Adjovi, Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close