A la UneGestion publiqueGestion publique 1Politiques publiques

Les membres de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme ont été installés

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), puisqu’il s’agit d’elle, est une manifestation et une matérialisation de cette volonté affichée par le Chef de l’Etat, le Président Talon. Ses membres ont officiellement pris fonction, le 25 août 2018.

(Bénin Révélé Mag) – Patrice Talon, alors candidat à Présidence de la République, promettait de faire de la lutte contre la corruption et l’impunité l’un des socles de son action à la tête du pays. Devenu Chef de l’Etat, il est resté fidèle à sa parole. Ainsi, le Bénin se dote d’instruments pour mieux lutter contre la corruption, l’impunité et le terrorisme en pourvoyant les chaînons manquants de la lutte pour la rendre efficace.

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), puisqu’il s’agit d’elle, est une manifestation et une matérialisation de cette volonté affichée par le Chef de l’Etat, le Président Talon. Ses membres ont officiellement pris fonction, le 25 août 2018.

En effet, c’est à l’occasion d’une audience solennelle tenue à la Cour d’appel de Cotonou, en présence de Séverin Quenum, ministre de la Justice et de la Législation, et d’autres personnalités administratives et judiciaires, que le président de la Cour suprême Ousmane Batoko a procédé à l’installation du président de la Criet, Cyriaque Dossa, et du procureur spécial près ladite cour, Gilbert Togbonon.

L’instauration de la Criet est une initiative du régime du Nouveau départ qui, à travers la modification de la loi n°2001-37 du 27 août 2002 portant organisation judiciaire en République du Bénin, a créé ce nouvel instrument de lutte contre la corruption et le terrorisme.

On note également que juste après la promulgation de la loi, le Conseil des ministres en sa séance du 25 Juillet 2018 a procédé à la nomination des membres de cette Cour. Et un mois après, les magistrats qui ont la charge de donner vie et un sens à cette volonté de mettre fin à l’impunité au Benin, sont entrés dans la plénitude de leurs responsabilités.

L’avènement de la Criet donne une dimension nouvelle à la lutte engagée par le président Talon. Car cette Cour est également l’expression du souci de voir les affaires relevant de ce domaine connaître une célérité et de la sérénité dans leur traitement. Aussi, en y incluant les crimes relatifs au terrorisme, le Président Talon tient compte des défis actuels pour moderniser et actualiser l’arsenal national de reddition de justice et de répression.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close