A la UneGestion publiqueGestion publique 1

Les professionnels du secteur bois se félicitent des réformes entreprises par le gouvernement de Patrice Talon

A travers une déclaration le 12 octobre 2018 à Cotonou, les acteurs du secteur privé du bois apportent leur soutien aux actions entreprises par le président Patrice Talon.

Photo : Quotidien La Nation

(Bénin Révélé Mag) – Dès sa prise de fonction, le Chef de l’Etat a initié des réformes courageuses dans l’essentiel des secteurs d’activités du Bénin. Le secteur du bois, pas en reste, a fait l’objet d’actions tangibles du gouvernement pour son redressement. Ainsi, à travers une déclaration le 12 octobre 2018 à Cotonou, les acteurs du secteur privé du bois apportent leur soutien aux actions entreprises par le président Patrice Talon.

C’est réunis au sein du cadre de concertation du secteur privé du bois que les acteurs de ce secteur se sont félicités des réformes entreprises par le chef de l’Etat dans leur secteur. Selon ce cadre de concertation dirigé par Jacques Dansou, ces actions ont apporté des changements qualitatifs par rapport à la gouvernance globale des forêts et le retour de l’autorité publique dans le secteur.

Entre autres actions entreprises par le gouvernement et citées par les acteurs privés du secteur du bois dans leur déclaration, on note la mise en place de la commission nationale pour la réforme forestière ; la dérogation spéciale pour l’évacuation des stocks de bois en instance d’exportation avant la prise de la mesure de suspension ; la prise du décret N° 2017- 200 du 29 mars 2017 portant nouvelles mesures d’exploitation de commercialisation, d’exportation du bois et des produits du bois en République du Bénin.

Un décret qui a permis selon eux, la réorganisation complète des activités du bois. Pour preuve, ils évoquent la vente aux enchères du bois à l’ONAB, ce qui permet aujourd’hui à tous les usagers du bois d’avoir accès aux produits de l’ONAB sans exclusion aucune.
Jacques Dansou et ses collègues saluent également la prise de décision salutaire pour le reversement des contributions par usager, soit 250 000 F.Cfa des années 2012 et 2013 pour des actions de reboisement.

Dans leur déclaration lue, le 12 octobre 2018, par Patrice Allakpato, porte-parole des acteurs du secteur privé du bois, ils ont affirmé que les actions entreprises par le chef de l’Etat dès sa prise de fonction dans le secteur du bois ont été mal comprises, mais ils avouent qu’à l’arrivée ils sont convaincus de ce qu’elles étaient indispensables.

Selon eux, le cadre de concertation a été créé pour internaliser ces réformes et surtout pour contribuer à la mise en œuvre des différentes actions amorcées par le gouvernement pour la valorisation effective de la profession du bois en vue de sa contribution au PIB national.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close