BTP et InfrastructuresChantiers prioritairesPolitique économique

Les travaux de la construction des épis pour protéger les côtes Est de Cotonou, achevés

Le 28 décembre 2018, une délégation du ministère du Cadre de vie et du développement durable, conduite par le ministre José Tonato s’est rendue sur les lieux pour toucher du doigt, la réalisation de ces travaux. Une avancée remarquable dans les travaux de protection des côtes béninoises.

José Didier Tonato, ministre du cadre de vie et du développement durable | Photo : Présidence de la République du Bénin

(Bénin Révélé Mag) – Lancée il y a quelques mois, la construction des épis de Siafato, entreprise pour lutter contre l’avancée de la mer à l’Est de Cotonou, s’est achevée. Comme prévu dans son programme d’actions, le gouvernement du Nouveau départ met les bouchés doubles pour la protection des côtes dans la ville de Cotonou.

Le 28 décembre 2018, une délégation du ministère du Cadre de vie et du développement durable, conduite par le ministre José Tonato s’est rendue sur les lieux pour toucher du doigt, la réalisation de ces travaux. Une avancée remarquable dans les travaux de protection des côtes béninoises.

« Les travaux de protection de la côte du littoral à l’Est de Cotonou sont achevés ce vendredi 28 décembre », a affirmé Philippe Zoumènou, coordonnateur du programme de protection du littoral contre l’érosion côtière au ministère du Cadre de vie et du Développement durable. Cette performance fait gagner au Bénin trois mois sur le planning dont l’échéance est le 31 mars 2019.

Les travaux de construction des épis s’inscrivent dans le cadre de la deuxième phase du projet de protection de la côte à l’Est de Cotonou. En marge de cette visite, le ministre a souligné que cette réalisation a pour objectif de contribuer à la protection de la côte à l’Est de la ville de Cotonou à travers la construction d’épis, le dragage et l’injection d’un volume de 1500000 m3 de sable.

Pour lui, ces travaux ont permis non seulement de sécuriser le cadre de vie des populations riveraines de la côte mais surtout de relever le potentiel touristique et balnéaire de certains points attractifs de la zone protégée qu’il convient d’aménager. A l’occasion, la délégation a eu droit à une visite guidée du site.

Elle s’est rendu sur les emprises du projet de protection de la côte à l’Est de Cotonou phase 2, d’un linéaire d’environ 15 kilomètres, s’étendant du chenal de la lagune de Cotonou au quartier Akpakpa-Dodomè jusqu’à la hauteur du quartier Ekpè dans la commune de Sèmè-Podji. Elle a pu constater les travaux maritimes réalisés dans le cadre de ce programme.

La deuxième phase du projet de protection de la côte à l’Est de Cotonou vise à renforcer le système de protection en place entre Sèmè-Kpodji et Cotonou en vue du développement touristique de la zone regroupant les quartiers Akpakpa-Dodomè, Enagnon, Fifadji-houto, Donatin, Finagnon, Tokplégbé, Agblangandan, Pk 10 Marina, Sèyivè.

Il convient de rappeler que les habitants de ces zones ont dû abandonner leur domicile du fait de l’avancée de la mer ; le trait de côte talonnant régulièrement les habitations. Grâce aux travaux de protection côtière réalisés au moyen des ouvrages en enrochement au niveau de l’épi A bis et des autres épis qui étaient dans le système de protection, les traits de côte vont se stabiliser au niveau de l’ouvrage.

Par Laurent Adjovi, Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close