A la UneGestion publiqueGestion publique 1

L’Union européenne forme les acteurs de lutte contre les risques d’origine nucléaire, radiologique et chimique

Cette rencontre fait suite aux réunions préparatoires entre les responsables des structures nationales en charge des questions liées aux risques, catastrophes et toutes autres situations de crise et d’urgence sanitaire et vise à terme, l’élaboration d’un plan national pour la prévention, la maîtrise et la réduction des risques Nrbc.

(Bénin Révélé Mag) –  Le bureau régional de l’Initiative de l’Union européenne des centres d’excellence pour la réduction des risques a entretenu le 20 avril 2018 l’équipe nationale et les parties prenantes au Programme d’atténuation des risques d’origine nucléaire, radiologique, biologique et chimique (Nrbc), à la faveur d’un séminaire, qui s’est déroulé à Cotonou.

Cette rencontre fait suite aux réunions préparatoires entre les responsables des structures nationales en charge des questions liées aux risques, catastrophes et toutes autres situations de crise et d’urgence sanitaire et vise à terme, l’élaboration d’un plan national pour la prévention, la maîtrise et la réduction des risques Nrbc.

Elle est d’une grande importance pour le Bénin. Car, en plus de voir les capacités des acteurs nationaux renforcées, le pays bénéficiera de l’expertise du bureau régional pour la façade Atlantique afin d’avoir une meilleure connaissance de l’initiative, pour promouvoir la mobilisation des capacités, définir des actions à court terme. Cela lui permettra aussi une appropriation du processus et l’évaluation de ses besoins.

Ainsi, la présence au Bénin des experts des Centres d’excellence pour la réduction des risques d’origine nucléaire, radiologique, biologique et chimique est une aubaine pour l’équipe nationale et les parties prenantes au Programme d’atténuation de s’outiller davantage pour faire face à leur mission de préservation contre ces risques.

Le point focal national, Fidélia Akplo Quenum, a indiqué au début de la formation, que ces thématiques représentent pour le Bénin un enjeu capital et travailler à outiller les acteurs fait partie des priorités au plan national.

Selon la coordinatrice régionale du Centre d’excellence pour les pays de la façade Atlantique africaine, Stefania Micucci, le Bénin avait déjà fait avant cette rencontre, des bonds qualitatifs, reconnaît-elle. Elle relève que depuis son adhésion, le Bénin s’est engagé dans la mise en œuvre de l’initiative au niveau national notamment avec la mise en place des structures qui, avec le soutien de l’Union européenne, sont engagées dans la réduction des risques Nrbc.

Pour Stefania Micucci, « l’exercice d’évaluation des besoins représente le point de départ pour l’élaboration du plan d’action national Nrbc. C’est pour cela que cet exercice nécessite un travail important de la part des membres de l’équipe nationale qui sauront répondre favorablement à l’effort demandé ».

Par Bénin Révélé Mag

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close