A la UneGestion publiqueSanté

Lutte contre les faux médicaments : le gouvernement préserve la santé des populations

Cette campagne de saisine et de destruction de médicaments de la rue, répond au besoin de protéger les populations, en préservant leur santé. Car, et comme l’a fait remarquer ce jour Monsieur Charles Henri Aïnadou, président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens du Bénin, les médicaments vendus dans la rue sont non seulement dangereux pour ceux qui en consomment, mais aussi, sont des produits de la fraude.

Seidou Allassane, ministre de la Santé | Photo d’illustration

(Bénin Révélé Mag) – L’équipe gouvernementale, à travers le ministre de la Santé, Seidou Allassane, accompagné de celui de l’Intérieur et de la Sécurité publique, a mis sur pied le 27 octobre 2017 à Akpakpa, l’opération Pangea 9, pour consolider une gouvernance efficace de la santé publique et surtout, évacuer les brebis galeuses du domaine pharmaceutique. Elle avait déjà fait saisir un peu plus de 104 tonnes de médicaments, au début de cette opération qui a débuté à la fin du mois de février dernier, précisément les 24 et 25.

Cette campagne de saisine et de destruction de médicaments de la rue, répond au besoin de protéger les populations, en préservant leur santé. Car, et comme l’a fait remarquer ce jour Monsieur Charles Henri Aïnadou, président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens du Bénin, les médicaments vendus dans la rue sont non seulement dangereux pour ceux qui en consomment, mais aussi, sont des produits de la fraude.

C’est sans doute dans cet esprit que Monsieur Toko Lucien, directeur de cabinet du ministre de la Santé, a déclaré chez nos confrères du quotidien La Nation que « les conséquences des médicaments de rue sur la santé, l’économie et le développement de l’industrie pharmaceutique sont catastrophiques ».

Pour le représentant de l’Usaid au Bénin, Jonathan Richter, présent au lancement de cette campagne, il indiquera aux mêmes confrères, que « s’attaquer aux contrefaçons pharmaceutiques témoigne de l’engagement élevé d’un gouvernement fort et soucieux de prendre des mesures concrètes pour protéger sa population ».

Les faux médicaments sont des produits frelatés et toxiques pour les populations ; et il faut œuvrer à s’en débarrasser en assainissant le secteur et en rendant disponible sur l’ensemble du territoire béninois, de médicaments de qualités meilleures. C’est ce que pense Monsieur Fernand Gbaguidi, qui est directeur de la Pharmacie, du Médicament et des Explorations diagnostiques au ministère de la Santé.

Deux sites ont été retenus pour cette opération. La Commune d’Abomey-Calavi pour la destitution et située dans la Commune de Ouidah, pour l’enfouissement. Le ministre de l’Intérieur a annoncé l’imminence de Pangea 10. On aura aussi appris ce jour, de la déclaration de Monsieur Fernand Gbaguidi, que les Etats Unis d’Amérique vont contribuer à la capacitation des acteurs du secteur du système d’approvisionnement et de chaîne logistique des produits pharmaceutiques, dans les prochains jours.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer