A la UneAgricultureEconomieGestion publiqueGestion publique 1

Le ministre Gaston Dossouhoui encourage et rassure les agriculteurs béninois

Gaston Dossouhoui, ministre chargé de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche. | Photo d’archives

(Bénin Révélé Mag) – Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Gaston Dossouhoui, accompagné de ses collaborateurs et du directeur général de l’Agence d’exécution des travaux urbains (Agetur), est en tournée, pour toucher du doigt les réalités dans le pays.

Ainsi, depuis le 28 février 2018, la délégation ministérielle s’est rendue tour à tour dans la commune d’Adjohoun dans le département de l’Ouémé, à Bamè et Ayogo dans la localité d’Agonlin Houégbo, à Dovi-Zounon dans la même localité, dans la localité de Laïnta-Cogbé, avant de mettre le cap ce 1er mars 2018, sur Dassa Zounmé, Glazoué, Parakou et Gogonou.

Le ministre Gaston Dossouhoui et sa délégation ont visité à cette occasion plusieurs infrastructures financées par l’union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), au profit des populations et particulièrement des producteurs.

À Adjohoun dans l’Ouémé, le ministre a constaté l’état du magasin de stockage réalisé au profit des producteurs par l’Uemoa. Cet ouvrage, tout neuf et estampillé du sceau du bailleur, a déjà été réceptionné provisoirement, selon les techniciens de l’Agetur. Ce magasin a une capacité de stockage de 2000 tonnes.

Le directeur technique de l’Agetur, Simon Goudou, maître d’ouvrage délégué, a précisé que le magasin est réservé exclusivement au stockage des produits agricoles ; qu’il est le fruit d’un programme régional de construction de magasins de conservation des récoltes au profit des populations des huit pays membres de l’Uémoa. Il informe que 24 magasins de différentes capacités seront construits au total, pour le Bénin.

Léon Bokovè, maire d’Adjohoun, s’est réjoui de la construction d’un tel joyau. « Ce magasin est venu à point nommé pour servir à stocker les produits cultivés et les intrants et pour desservir les populations. Maintenant que la vallée a commencé à être aménagée, il nous faut de ces genres d’ouvrage. Nous verrons comment mettre sur pied les structures adéquates pour mieux gérer ce magasin », dit le maire, pour qui, c’est un énorme besoin des populations et des producteurs de la Vallée de l’Ouémé qui vient ainsi d’être comblé.

La délégation ministérielle s’est ensuite rendue à Bamè et Ayogo, sur les périmètres aménagés, dans la localité d’Agonlin Houégbo. Là, ce sont 54 hectares qui ont été aménagés au profit des populations autochtones. Pour Symphorien Misségbétché, maire de Zagnanado, « le projet n’avait pas été bien perçu mais les travaux qui ont commencé ont laissé place à beaucoup de joie ». Le magistrat municipal poursuit, « ce projet d’aménagement qui sera gracieusement mis à la disposition des populations fait la joie des populations qui se montrent très intéressées. Les terres s’y prêtent et nous en avons besoin ».

L’impact de ces travaux s’annonce bien bénéfique pour le Bénin. Cela lui permettra d’accomplir des bonds qualitatifs en matière de sécurité et d’autosuffisance alimentaires. Aux dires du ministre Gaston Dossouhoui, « désormais, vous ne subirez plus les aléas climatiques. Avec la maîtrise de l’eau, vous cultiverez selon votre vœu. Sur ces périmètres aménagés, vous aurez un rendement de six tonnes au lieu de trois. Vous pouvez ici avoir deux cultures de l’année, sans oublier les autres cultures de contre-saison et les produits maraîchers ».

Dans la même localité, à Dovi-Zounon, la délégation ministérielle a pu constater que les périmètres rizicoles ont été désenclavés ; là aussi, sur financement de l’Uemoa. Ainsi, selon Simon Goudou, près de 62 hectares de culture de riz étalés sur 255 parcelles confrontés par le passé à des difficultés d’accès sont desservis grâce à une piste de 1455 mètres linéaire.

Par Bénin Révélé Mag

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer