Gestion publique

Missions officielles : La plateforme SEMO de vérification des passagers lancé

La salle de conférence du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF) a servi de cadre, le jeudi 29 avril 2021, pour le lancement de la plateforme SEMO pour le contrôle des passagers en missions officielles.

Comptes rendus

C’est à la faveur d’une cérémonie solennelle qui a connu la présence des représentants des agences de voyages, des compagnies aériennes, des responsables du Ministère de la santé et bien évidement de ceux du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF).

« C’est pour l’application de la mesure d’exonération du paiement des frais liés au test de la Covid-19 pour les agents en mission, que le Contrôle Financier (CF) et la Direction des Systèmes de l’Information (DSI) du Ministère de l’Économie et des Finances ont implanté dans le Système d’Encadrement des Missions Officielles (SEMO), l’interface permettant de procéder aisément aux vérifications d’usage sur la régularité des missions de ces cadres». C’est un morceau choisi de l’allocution de lancement de Hermann Orou TAKOU, Directeur de Cabinet du Ministère de l’Économie et des Finances qui précise les mobiles de la mise en place de la nouvelle plateforme.

De la présentation faite par Alain AHOUNOU, DSI/MEF, la plateforme répond à la question : Comment s’assurer de la véracité d’un ordre de mission officiel fourni par un agent public? C’est à cette problématique que répond la nouvelle plateforme de contrôle des missions officielles. Son rôle est de contrôler et gérer l’ensemble des missions intérieures et extérieures afin de donner la possibilité aux agences de voyages de savoir dans le système, si l’agent est en mission officielle ou pas afin de l’exempter des frais Covid-19.

Deux informations sont à renseigner sur la plateforme par les agences de voyage pour l’authentification de l’ordre de mission. Il s’agit en premier, du numéro de l’ordre de mission et ensuite, la date de départ pour l’exécution de la mission. Mieux, il est recommandé aux agences de voyages de vérifier que les noms affichés sur l’ordre de mission correspondent à l’identité de la personne qui l’a présenté afin d’éviter l’usurpation d’identité.

Pour le Contrôleur Financier Eric YETONGNON, le SEMO permet d’avoir une traçabilité de l’ensemble des missions officielles de l’État et aide à lutter contre certaines pratiques peu orthodoxes. Avec la nouvelle interface sur le système, il y a une facilité dans le contrôle des agents publics en mission officielle afin de les épargner du paiement de la taxe Covid-19.

Cet article est un contenu du site web Gouv.bj

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer